1:33 Sorties

Les différents dangers de l’ascension du Mont Blanc

Les différents dangers de l'ascension du Mont Blanc

Le Mont Blanc attire de nombreux touristes et randonneurs chaque année. Des professionnels proposent des circuits sur mesure afin de répondre à toutes les attentes. Ce lieu est un incontournable. Cependant, son ascension comprend des risques qu’il ne faut pas négliger. Voici quelques informations à prendre en compte avant de partir.

Un encadrement professionnel

Depuis quelques années, le toit des Alpes, comme on l’appelle aussi, attise la curiosité d’un bon nombre de personnes, plus ou moins expérimentées. La montagne est dangereuse, mais reste accessible.

Toutefois, pour vous y rendre, il vaut mieux être bien préparé et surtout, être bien accompagné. Il faut connaître vos limites, car les dangers peuvent surgir n’importe quand. Afin de vous préserver des risques, il est essentiel d’être encadré. Pour trouver un guide pour faire le tour du Mont Blanc, allez sur https://www.cairn-trekking.fr/.

Avec un accompagnateur expérimenté, vous serez plus en sécurité puisque celui-ci connaît parfaitement les pièges de ce lieu. En effet, même si des guides aménagent certains chemins, les dangers sont nombreux. Vous pouvez être victime de chutes de pierres, de séracs (des blocs de glace) et même d’avalanches. Les chutes de pierres rendent les passages délicats, de ce fait, vous risquez de devoir renoncer à votre ascension ou de trouver un autre passage, ce qui vous fera perdre du temps.

Des éléments naturels dangereux

La chute de séracs est un phénomène naturel qui peut survenir en été et en hiver. Ces écroulements peuvent vraiment être importants, ce qui peut provoquer des avalanches de glace et de neige.

Cela arrive soudainement et personne ne peut prévoir quand ça arrivera. Les conséquences peuvent être dramatiques, voire mortelles. C’est la raison pour laquelle vous ne devez pas effectuer cette randonnée seul, ou en étant mal préparé. Les crevasses sont aussi des éléments dangereux.

Chaque année, de multiples chutes de crevasses sont enregistrées. Ces ouvertures forgées naturellement par les mouvements du glacier peuvent parfois aller jusqu’à plus de 50 mètres de profondeur. Elles ne sont pas toujours visibles, il est alors primordial de suivre les conseils de votre guide.

Les conditions météorologiques sont également des problèmes à ne pas négliger. Effectivement, la température peut varier très rapidement. Vous pouvez marcher sous le soleil, et en quelques minutes, sous un orage. À haute altitude, il est difficile de se protéger. L’altitude, le froid et la fatigue sont des critères qui peuvent rendre votre ascension très compliquée.

À cause du froid qui règne en hauteur, la fatigue s’accentue plus rapidement, en plus de cela, il faut ajouter les efforts à fournir. Ceci peut occasionner une certaine somnolence, qui pourrait conduire à des glissades ou des chutes. Le manque d’oxygène en altitude est normal, mais ce phénomène peut conduire à diminuer nettement vos capacités physiques.

(Visited 4 times, 4 visits today)