4:27 Déco & Maison

Quelle épaisseur choisir pour l’isolation de combles aménageables ?

Chambre avec des combles bien isolés

L’isolation des combles doit être réalisée lorsque la maison est ce que l’on appelle « hors d’eau hors d’air » c’est-à-dire quand elle présente une coque fermée (toiture achevée et fenêtres posées). Même si cet espace n’a pas vocation à être aménagé durablement, il doit être isolé thermiquement afin que le toit ne devienne pas un moyen pour la chaleur de s’échapper de la maison. Par ailleurs, si les combles sont destinés à des fins résidentielles, vous devez parfaitement isoler ces pentes du toit avec deux couches thermiques.

L’épaisseur totale de l’isolation du toit doit être de 20 à 30 cm (voire 50 cm dans le cas d’une maison économe en énergie) et doit être combinée avec l’isolation des murs (le cas échéant) afin qu’un gigantesque pont thermique n’apparaisse pas entre le toit et le reste de la maison.

La laine minérale est le choix le plus populaire pour l’isolation thermique. Quelle doit être l’épaisseur des première et deuxième couches d’isolation pour être efficace ? Découvrez tout de suite comment réaliser vos travaux de la façon la plus optimale possible.

Quelle est la meilleure isolation pour les combles ? Polystyrène ou laine minérale ?

La laine minérale est le plus souvent utilisée pour l’isolation des combles. Ce matériau naturel est un bon isolant thermique et, en outre, possède une élasticité suffisante pour bien remplir les espaces entre les éléments en bois de la structure du toit. La laine à haute élasticité, moyennement dure, convient le mieux aux combles aménageables. La laine présente également un avantage qui la distingue des autres matériaux d’isolation thermique pouvant être utilisés dans les combles : elle est ininflammable. En cas d’incendie, elle protège la structure bois de la toiture contre le feu.

En plus de la laine, le grenier peut également être isolé avec des panneaux souples en polystyrène. Grâce aux découpes pré-faites, ils ressortent et remplissent parfaitement les espaces entre les poutres mansardées. Les panneaux de polystyrène graphite ont une meilleure isolation que le polystyrène blanc présentaant un niveau de 0,032-0,033 W / (m K).

Une fois sélectionné, le matériau d’isolation doit être placé dans la pente, entre les poutres mansardées ou sur un platelage rigide sous la toiture. 

Note : Lorsque le plafond est en mauvais état, il n'est pas permis de commencer les travaux liés à l'isolation et à l'aménagement des combles tant qu'il n'est pas renforcé.
Combles non isolées laissant passer l'air et les intempéries

Quelle épaisseur de laine pour les combles sera optimale ?

C’est l’un des problèmes les plus importants, car l’épaisseur appropriée de la laine affecte directement l’efficacité du toit isolé. Lors de la construction de maisons économes en énergie, l’épaisseur de l’isolation des combles doit être jusqu’à 50 cm (dans le cas des maisons passives) ! 

La limite inférieure, cependant, est d’au moins 25-30 cm d’épaisseur. Les producteurs de laine minérale proposent généralement des nattes d’une épaisseur de quelques cm à 15-20 cm. Par conséquent, lorsqu’on souhaite isoler une toiture avec de la laine minérale, il faut généralement procéder à deux couches.

Comment isoler des combles avec de la laine minérale ?

Avant de passer à l’installation de la laine minérale, il y a quelques étapes importantes à franchir. Il est nécessaire:

  1. Vérifier l’état de la ferme de toit et remplacer les éléments détériorés ou endommagés,
  2. Imprégner la charpente ;
  3. Vérifier l’étanchéité de la structure (principalement dans les raccords à emboîtement).

On ne peut pas toujours réaliser l’isolation du toit entre les poutres mansardées (ce qui doit déjà être prévu au stade de la conception du bâtiment), heureusement, cependant, l’isolation des combles peut être réalisée en utilisant la méthode inter-chevron et sous-chevron avec de la laine minérale.

Avant toute chose, pensez à :

  • Le temps nécessaire aux couches pour se dilater après le déballage ;
  • Préparer une surépaisseur d’au moins 2 cm qui doit rester après la coupe de la laine ;
  • Poser les bandes isolantes par le bas ;
  • Une bonne fixation de la laine contre les parois de la toiture.
Combles isolées avec de la laine minérale

Isolation de toiture posée en pente

Le meilleur endroit pour poser le matériau d’isolation des combles sont les espaces entre les chevrons dans la pente du toit. Cependant, la hauteur des poutres que l’on rencontre dans les maisons anciennes est généralement trop faible et l’épaisseur de laine requise s’étend au-delà des poutres mansardées. C’est pourquoi, lorsque les mansardes doivent être recouvertes, elles sont conçues immédiatement à la hauteur requise ou l’isolation thermique est disposée en deux couches. 

La deuxième méthode est plus simple et plus efficace. Une partie de la laine passera entre les mansardes et l’autre partie sera placée sous la pente. Cependant, vous devez d’abord construire une grille en acier ou en bois. La première couche de laine doit être bien pressée contre les parois de la toiture pour être totalement efficace. La seconde est placée entre les éléments de la grille, qui servira également de structure de support pour le revêtement de finition.

Guide de l’épaisseur à poser en première couche

Pour renforcer le confort thermique de l’espace sous toi, les pentes doivent être sécurisées avec une feuille hautement perméable à la vapeur installées à environ 1-2 cm plus bas que la hauteur de la mansarde. 

L’épaisseur de la première couche d’isolation posée entre les chevrons doit être de 15 à 20 centimètres soit l’épaisseur d’une natte de laine minérale. 

Guide de l’épaisseur à poser en deuxième couche

La deuxième couche présente de nombreux avantages dont celle de couvrir les éléments de la structure du toit, qui a une isolation thermique inférieure à la laine. C’est aussi elle pressera la première pour qu’elle soit en contact avec la feuille thermique. Si on se limitait uniquement à l’isolation thermique entre les chevrons, ceux-ci deviendraient des ponts thermiques et augmenteraient les déperditions de chaleur.

Note : Si vous n'avez pas laissé cet espace, la feuille serait bombée vers l'extérieur, obstruant complètement l'espace de ventilation sous le couvercle.

Pour les pentes sécurisées avec une feuille ou du papier goudronné peu perméable à la vapeur qui doit être de 3 à 6 cm plus bas que la hauteur du chevron. Dans de telles pentes entre la laine et l’isolant en feuilles ou les planches recouvertes de papier goudronné, il doit y avoir un espace de ventilation dans lequel l’air peut circuler.

L’épaisseur de la deuxième couche de l’isolation des combles doit être telle qu’après avoir ajouté les deux couches, vous obtenez environ 20 à 25 cm (et jusqu’à 50 cm dans le cas d’une maison économe en énergie). Habituellement, l’épaisseur de la deuxième couche est de 8 à 10 cm.

Isolation de toiture sur bardage rigide

Isolation de toiture sur bardage ridige

De nombreux investisseurs considèrent les mansardes de toit comme un élément décoratif et souhaitent les laisser apparents, au moins partiellement. Dans ce cas, le matériau d’isolation doit être placé sous le revêtement, sur une surface rigide de planches ou de panneaux OSB cloués aux chevrons.

Cependant, placer l’isolant de 20 à 25 cm d’épaisseur est difficile, il est donc préférable de ne poser qu’une seule couche de polystyrène de 8 à 10 cm d’épaisseur reliée par une rainure et une languette fixée mécaniquement au revêtement. Vous pouvez également acheter des profilés calorifuges en polystyrène extrudé qui, après la pose, forment un support pour les nattes isolantes, cela élimine le besoin de les attacher à la toiture. La deuxième couche peut être placée entre les poutres afin de ne pas les recouvrir complètement.

(Visited 29 times, 1 visits today)