9:33 Déco & Maison

Quelle est la meilleure isolation pour une maison ?

meilleure isolation thermique

L’isolation thermique d’une habitation est d’une importance fondamentale car elle vous permet de profiter d’un plus grand confort environnemental et en même temps d’économiser sur les coûts de chauffage.

Pour choisir la meilleure isolation pour une maison il est important de considérer ses propriétés mais aussi les caractéristiques de la structure à isoler et les performances à obtenir. Dans la suite de ce guide détaillé, nous ferons un tour d’horizon des spécificités principales des principaux matériaux d’isolation et leurs domaines d’application possibles. 

Comment choisir la meilleure isolation thermique ?

Pour bien sélectionner le revêtement de couverture d’un logement, il convient de veiller à trois critères majeurs :

1. L’épaisseur du matériau

Le premier facteur qui contribue à une bonne isolation thermique est l’épaisseur du matériau : une plus grande épaisseur correspond inévitablement à une plus grande isolation. Dans les cas où cela est possible, il serait préférable de choisir des épaisseurs constantes, quel que soit le matériau.

Le pouvoir isolant des matériaux d’isolation thermique est lié à la valeur de la « conductivité thermique » (lambda « λ »). Plus la valeur de λ est petite, plus le pouvoir isolant du matériau est élevé. Par conséquent, pour bien isoler son logement, il est conseillé d’opter pour des matériaux à faible conductivité thermique.

2. La transmission thermique

Un autre facteur à considérer est le déplacement thermique, c’est-à-dire la durée (en heures) mise par la chaleur pour traverser un matériau et par conséquent atteindre l’intérieur de la maison. Les matériaux à fort déplacement thermique permettent, surtout pendant la période estivale, que le pic de chaleur externe puisse atteindre l’intérieur de la maison après de nombreuses heures (vers le soir) de sorte que pour refroidir l’environnement il suffit d’ouvrir les fenêtres.

Cependant, il est conseillé d’opter pour un matériau avec ces caractéristiques car dans certaines régions (comme celles des plaines) les températures estivales restent élevées même le soir et il ne suffirait pas d’ouvrir les fenêtres pour tempérer. Par conséquent dans ces réalités il est plus commode de viser à limiter la chaleur qui pénètre à l’intérieur.

3. La résistance de la matière

Dans votre choix, il faut aussi considérer le pouvoir transpirant du matériau, c’est-à-dire la « résistance à la diffusion de vapeur ». Un matériau respirant améliore l’isolation thermique car il réduit la possibilité de condensation. En effet, en l’absence de convection, l’air est un bon isolant thermique mais perdrait ces propriétés en présence d’eau liquide (condensation sur la paroi).

Enfin, opter pour le meilleur isolant de maison, c’est avant tout faire le choix d’une couverture non toxique, durable (par exemple à l’abri des moisissures ou des parasites) et résistant au feu.

choisir isolant thermique

Quels types de matériaux privilégier ?

On peut diviser les isolants en trois groupes principaux : 

  • Les isolants synthétiques
  • Les minéraux 
  • Et les végétaux. 

Selon le type d’isolation que vous choisissez, vous pouvez avoir une série d’avantages et d’applications spécifiques.

Par exemple, les isolants synthétiques sont très avantageux, tant du point de vue économique que du point de vue isolant car ils ont des valeurs de λ très faibles (λ <0,034), mais ils sont peu durables. 

De leur côté, les isolants végétaux, comme le liège ou le bois, sont plus chers mais ont des valeurs λ plus élevées (λ environ 0,040 – 0,043), un meilleur retard thermique et une plus grande respirabilité, tout en étant durables et non toxiques.

Évidemment, lors du choix d’un type plutôt qu’un autre, il est essentiel de considérer le contexte dans lequel l’isolation sera effectuée. Pour faire un devis personnalisé en fonction de votre habitat, vous pouvez vous tourner vers entreprise de couverture à clamart ou à côté de chez vous et obtenir les meilleurs conseils sur le portail officiel gouvernement France Rénov’.

L’isolation synthétique

Les isolants synthétiques sont ces matériaux chimiques, généralement issus du processus de traitement du pétrole. Parmi ces matériaux on retrouve : 

  • La fibre de polyester
  • La mousse de polystyrène (EPS) frittée ou extrudée
  • Le polyuréthane expansé
  • Le polyéthylène expansé
  • Les mousses et divers autres… 

Ces isolateurs sont très courants, car ils sont très pratiques d’un point de vue économique.  

isolation synthétique

La mise en place est simple et sans trop de complications. La durée de vie utile du matériau varie de 30 à 50 ans, avec une diminution progressive des performances. La détérioration par des agents extérieurs ou environnementaux limite évidemment sa durée de vie, même si une protection adéquate suffit à remédier au problème. La réutilisation n’est possible que si le matériau n’est pas lié à d’autres matériaux, collés ou sales.

Avantages

  • Faible coût
  • Excellente isolation thermique
  • Installation facile
  • Résistant à l’eau et à l’humidité

Ces matériaux sont particulièrement adaptés aux systèmes d’isolation thermique par l’extérieur, aux façades ventilées et aux ponts thermiques. Ils peuvent également être utilisés pour l’isolation des toits et des planchers. Les mousses sont particulièrement adaptées aux cavités, tandis que pour les murs et les sols, mieux vaut préférer les panneaux prêts-à-poser.

Les isolateurs végétaux

Les isolants végétaux sont des matériaux d’origine naturelle, c’est-à-dire qu’ils n’ont pas de composants d’origine synthétique et pétrochimique mais proviennent de matières premières renouvelables, avec des procédés de production et d’installation qui ne sont pas nocifs pour l’environnement et pour l’homme. 

Les artisans du bâtiments qui installent ce type de revêtements sont généralement labellisés RGE c’est-à-dire « Reconnu Garant de l’Environnement ». Ils sont également recyclables et biodégradables et nécessitent un faible contenu énergétique pour leur cycle de vie. 

 Parmi ceux-ci figurent :

  • Les fibres de bois
  • La fibre de bois minéralisée
  • Les fibres de cellulose
  • La fibre de chanvre
  • La fibre de lin
  • Les fibres de coco
  • Le liège, etc. 

Tous ces matériaux sont largement utilisés dans la construction et ont un pouvoir isolant élevé, tant d’un point de vue thermique qu’acoustique.

isolation végétale

Avantages

  • Bonne isolation thermique
  • Recyclable et biodégradable 
  • Non toxique
  • Bon déplacement thermique 
  • Respirant
  • Durable
  • Bonne isolation acoustique 
  • Non vulnérable à l’humidité 

De plus, certains matériaux ne sont pas faciles à installer comme la fibre de cellulose qui est appliquée au moyen d’un système de soufflage.

Note : Les fibres de coco et de jute ne sont utiles qu'en combinaison avec d'autres éléments, car elles seules assurent une isolation thermique partielle.

Sous forme de panneaux ou de plaques à poser, tous ces matériaux naturels ont une bonne capacité de stockage de la chaleur, ce qui se traduit en été par un bon niveau de transmissions dans le passage de la chaleur de l’extérieur vers l’intérieur.

Les isolants minéraux

Les isolants minéraux sont également d’origine naturelle, donc renouvelables et recyclables. Ce type, généralement obtenu à partir de roches, est largement utilisé dans la construction car il a généralement des performances élevées même en présence d’humidité , résiste aux moisissures et n’est pas combustible. Les isolants minéraux comprennent :

  • La laine de verre
  • La laine de roche
  • L’argile expansée
  • La perlite expansée 
  • Les feutres
  • La vermiculite expansée, etc.

Avantages

  • Bonne isolation thermique
  • Recyclable et biodégradable
  • Durable
  • Résistant à l’humidité et à la moisissure
  • Respirant

Comme d’autres matières minérales, notamment d’origine volcanique, elles peuvent être plus chères que les isolants synthétiques. 

isolation minérale

Ils peuvent être utilisés pour les manteaux, les façades ventilées, les toits ventilés , les cloisons, les faux plafonds, les sous-planchers et les combles. Par exemple, les feutres conviennent à tous les environnements sauf dans les cavités, où il est préférable d’utiliser de l’argile expansée ou de la vermiculite et de la perlite.

Parmi les isolants minéraux, il y a la laine de roche, un produit d’origine volcanique qui, grâce à sa structure à cellules ouvertes, empêche le passage de la chaleur et du froid et favorise également l’absorption des ondes acoustiques. Il n’absorbe pas non plus l’eau ou l’humidité et résiste à l’attaque des moisissures. Il se distingue clairement comme étant la meilleure isolation pour une maison.

(Visited 9 times, 1 visits today)