10:50 Lifestyle

C’est quoi un Otaku ? Comment le reconnaître ?

Manga dessiné sur un mur en brique

Le nom otaku (お た く オ タ ク) est spécifiquement attribué à une personne fanatique ou ayant un passe-temps obsessionnel vis-à-vis de la culture Japonaise. Cette passion fait référence à tout ce qui tourne autour de ce territoire insulaire (jeux vidéos ou informatique, groupe de musique, bandes dessinées et notamment manga, série animée, automobile, photographie, etc.).

Au-delà des loisirs Japonais, le terme otaku est principalement utilisé pour décrire les adorateurs de certains types de traditions populaires Nippones. Cet univers est défini en particulier par l’esprit des dessins mangas ou animés et par les déguisements cosplay créés par les fans de jeux vidéo, de séries et de films qui connaissent les scénarios par cœur. Par ce biais, ils se sentent pleinement eux-mêmes et se laissent transporter dans un monde fantaisiste aux côtés de leurs personnages préférés.

Que veut dire Otaku ?

Initialement, otaku était un mot court ayant une  tournure légèrement péjorative pour regrouper pratiquement tous les fans de la culture Japonaise et ses dérives nerd / geek. 

Le terme a été inventé par l’humoriste et essayiste Akio Nakamori pour son discours public dans le magazine Manga Burikko en 1983 expliquant que la composition « O-taku » est une association de la préposition « o » (お) et du substantif taku (宅) signifiant respectivement « maison » et « chez-soi ».

Au fil du temps, et de la démocratisation des termes geek et nerd plus orientés vers les jeux vidéos, l’otaku s’est vu assigné différemment. De nos jours, il permet de désigner des passionnés de toutes les traditions du pays du soleil levant. Que ce soit de livres, de séries animées, de photographie, de tenues cosplays ou simplement d’une casquette manga, ce passionné de la culture Nippone est défini sous cette abréviation emblématique du dialecte local.

Quatre hommes japonais qui lisent un manga

Comment peut-on définir l’univers Otaku ?

Il faut savoir que l’univers Otaku comporte deux définitions en fonction des continents dans lequel il est utilisé.

En Europe, ce terme désigne un fan de mangas et d’animes qui a regardé beaucoup de séries (pas 1, pas 10, mais au moins 100-200), il a généralement beaucoup de gadgets ou d’objets dérivés faisant référence aux mangas, aux animés et à des romans Japonais. 

Sa frénésie se traduit par une collection de mangas, des amis avec lesquels il échange les mêmes sujets, il va aux conventions etc.

Au Japon, l’Otaku est vu comme un fan de manga mais qui prend une tournure encore plus geek. Il a souvent une chambre / un appartement entier rempli de mangas et de DVD, d’animaux en peluche, d’objets et de produits dérivés relatifs à ces personnages fictifs. 

Le plus souvent, il est aussi reclus sur lui-même. 

Dans le pays du soleil levant, ils sont plutôt mal vus par les habitants depuis les nombreux incidents, comme celui d’une fille qui a tué un policier de la même manière que dans Hinamizawa (un village fictif maudit) ; ou comme certains hommes qui violent et tuent brutalement de jeunes filles après avoir trop abusé des hentai seiyoku (dessins manga affriolants).

Femme posant dans une tenue de cosplay dont les otakus sont fans

Comment reconnaître un Otaku ?

Un otaku est un grand fan de manga, de dessins animés Japonais et notamment de J-rock et des quartiers d’Harajuku et d’Akihabara. Par conséquent, lors d’émissions et d’événements de mangas ou de jeux vidéo, les otaku se déguisent souvent en leurs personnages préférés faisant d’eux de véritables cosplayers. 

Cependant, dans la vie de tous les jours, ils n’ont aucune particularité en matière de tenue vestimentaire restant discret sur leur folie à propos de ces mondes fantaisistes. C’est bien souvent chez eux que ces fans inconditionnels de la culture Nippone expriment leur passion et s’entourent de tous les artifices et objets à l’effigie de leurs personnages ou séries préférées.

Par ailleurs, en Europe comme en Asie, les Otaku ont de plus en plus envie de passer inaperçus dans les rues en raison de la mauvaise réputation qui leur est dépeinte. Généralement personne ne se vante d’être un otaku surtout au Japon en raison de leur caractère péjoratif face aux nombreux incidents qui ont eu lieu ces dernières années (confère les événements spécifiés dans la section précédente). 

Comment devenir Otaku ?

Être un otaku est avant tout une philosophie de vie, une façon d’être et une frénésie qui se manifeste quotidiennement et sans contraintes. Le devenir ne se fait pas instantanément en regardant 5 films animés Japonais ou en parcourant des livres ou des mangas pour s’imprégner de cet univers parallèle.

Akihabara au japon véritable endroit pour otaku

Les amateurs de pop culture Japonaise du monde entier sont des personnes qui s’intéressent tout particulièrement au mode de vie Nippon, aux coutumes, aux réalisateurs de séries ou dessinateurs Japonais et se crée un univers qui tourne constamment autour de cette passion, les renfermant parfois sur eux-mêmes à « geeker » à longueur de journée.

Dans ce discret pays situé dans l’Océan Pacifique, le principal pôle d’attraction Otaku se trouve à Tokyo dans le quartier d’Akihabara. La plupart des Otaku locaux s’y retrouvent sans se démarquer expressément pour ne pas s’attirer les foudres des habitants et par peur des représailles. Cependant, les enseignes sont loin d’abandonner ce marché, tant le business autour de l’otaku génère plusieurs milliards de yens chaque année pour le Japon.

(Visited 21 times, 1 visits today)