2:55 Déco & Maison

Comment isoler les fenêtres du froid et éviter les pertes de chaleur ?

Vue d'un salon avec un canapé et une grande fenêtre dans le fond

Un élément important des économies de chauffage est une bonne isolation des ouvertures d’une maison.

En hiver, les fenêtres mal isolées peuvent être un vrai problème pour maintenir la chaleur. Bien souvent, malgré le fait que nos radiateurs tournent à plein régime, un froid désagréable semble souffler au travers des fenêtres fermées.

Avec le temps, l’étanchéité du cadre diminue et la fenêtre devient conductrice de froid et de courants d’air.

Il existe différentes façons de résoudre ce problème. Réparer une fenêtre et renforcer les espaces entre le cadre, les battants et le châssis d’ouverture dépend de la durée de la pose et du temps et de l’argent que vous souhaitez y consacrer. 

Grâce à des traitements tels que l’isolation, l’étanchéité ou le remplacement, vous pouvez minimiser les pertes, réduisant ainsi les factures de chauffage. Les anciennes méthodes d’isolation utilisées par nos grands-mères et les méthodes modernes réalisées avec l’utilisation de nouveaux matériaux sont efficaces dans une mesure différente. 

Aujourd’hui, nous vous offrons toutes les solutions pour en finir avec les pertes d’énergies.

Choisir le bon fabricant dès le départ

Si vous construisez une maison à partir de zéro et que vous cherchez la qualité, le confort tout en réalisant des économies ; il est indispensable de bien sélectionner le modèle de vos fenêtres, ainsi que la méthode de montage. 

De nombreux constructeurs utilisent la méthode classique, qui repose sur une grande quantité de mousse d’assemblage. Malheureusement, ce processus ne vous fournira pas une certitude d’étanchéité  à 100% et une installation correcte de vos ouvertures extérieures. Prenez le temps de vous renseigner auprès de fabricants / constructeurs agréés haute fiabilité. Sur le site https://wnd.fr/ vous trouverez toutes les informations importantes pour faire poser des matériaux robustes dès le début du chantier.

En outre, songez à utiliser des ancrages spéciaux sur lesquels vont reposer les cadres de fenêtre, et la mousse de montage doit être un remplissage serré entre la fenêtre et son support. Avant de penser à finaliser les murs ; assurez-vous qu’il n’y ait pas d’espaces et de vides près des fenêtres ; sinon vous ne serez pas à l’abri des déperditions de chaleur.

Rechercher la cause des fenêtres froides

Pour que le travail d’isolation ne soit pas vain, il est nécessaire de déterminer correctement le point faible de la fenêtre qui laisse passer l’air froid. 

La raison peut résider dans différentes parties de la structure :

  • Jointure (l’isolation s’est détériorée ou est manquante) ;
  • Appui de fenêtre (dans sa partie inférieure, des vides ou des ponts thermiques peuvent se former, qui ne sont pas visibles à première vue) ;
  • Vitrage (le soufflage se produit aux endroits où les carreaux adhèrent au cadre, le mastic fermant le joint se détériore pendant plusieurs saisons et nécessite un remplacement rapide) ;
  • Cadre et châssis (rétrécissement du bois, châssis affaissés, mouvement du sol sous la maison) ;

Toutes ces circonstances entraînent des pertes de chaleur importantes et une isolation très mauvaise du logements pouvant causer des phénomènes d’humidité dans les pièces ou à l’inverse l’impossibilité d’y conserver la fraîcheur par temps chaud.

Stopper les déperditions de chaleur

Si l’inspection visuelle n’identifie pas la cause, il existe quelques astuces que vous pouvez appliquer. Par exemple, humidifiez votre main avec de l’eau et appliquez-la sur différentes parties de la fenêtre. Une méthode encore plus sensible consiste à utiliser une bougie allumée ou un briquet. La flamme réagit à tous les mouvements d’air, et ils indiqueront où la chaleur est perdue.

Une fenêtre très ancienne nécessite une approche intégrée. Afin d’obtenir une bonne isolation thermique, tous les ponts thermiques possibles doivent être éliminés. 

Voici les quatre étapes qui vont aider à en finir avec les pertes de chaleur en Hiver :

Vérifier le mécanisme d’étanchéité

Avant d’engager quelques frais que ce soit, vous devez avant tout prendre soin de l’état du mécanisme de la fenêtre. Si vous remarquez qu’il est plus difficile de fermer le châssis ou que la poignée ne se verrouille pas complètement, il est temps de l’ajuster. 

Habituellement, les fenêtres sont accompagnées d’une instruction détaillée, grâce à laquelle vous pouvez facilement ajuster les châssis. 

Cependant, si vous ne savez pas comment procéder et que votre logement est relativement neuf, tournez-vous vers votre constructeur ou appelez un spécialiste. Grâce à cela, vous pourrez revoir l’étanchéité de vos fenêtres peut-être encore sous garantie.

Fenêtre en hauteur vue en contre plongée avec une plante devant

Prendre soin de l’état des joints

Si vous sentez des bouffées d’air froid provenant des fenêtres fermées, vérifiez toujours l’état des joints.

Le problème le plus courant auquel sont confrontés les propriétaires d’habitation est l’apparition d’espaces entre les parties de la structure. Ils surviennent à la suite de modifications de la géométrie de la fenêtre et de l’ouverture régulière des battements. 

Dans certains cas, il suffit de régler la position de fermeture en serrant les charnières de fixation comme nous l’avons au point supérieur. Mais le plus souvent, les fissures doivent être réparées. Vous pouvez utiliser de nombreux matériaux pratiques et spécialisés à cette fin.

L’auto-isolation des fenêtres est recommandée en Été ou en Automne, car de nombreux travaux ne peuvent être effectués en Hiver en raison des gelées.

Pour réparer les joints d’une fenêtre et isoler les fenêtres du froid, vous pouvez recourir à l’une des astuces suivantes :

Fibres de cellulose

Une bonne isolation des fuites d’air peut être obtenue à partir de l’ajout de fibres de cellulose. Vous pouvez le fabriquer vous-même à partir de papier toilette ou de journaux. Pour ce faire, vous devez broyer le papier et verser de l’eau dessus. Lorsque la masse devient molle, elle doit être extraite du bac à eau. Pour rendre le mastic plus durable, ajoutez la même quantité d’argile pour obtenir un joint plus ferme.

Le mélange doit être utilisé immédiatement pour l’usage auquel il est destiné. Vous pouvez l’insérer dans les interstices avec n’importe quel outil pratique, par exemple avec un couteau ou une spatule. Il est recommandé de sceller les espaces avec du ruban adhésif thermique.

Laine de coton

Cette méthode d’isolation des fenêtres avec du coton pour éviter les pertes de chaleur est probablement la plus ancienne, la plus rapide et la moins chère. Il est nécessaire d’étendre des morceaux de coton et de les disposer étroitement dans les interstices de la structure de la fenêtre. Il est recommandé d’utiliser un tournevis ou un couteau pour sceller les plus petits espaces.

À la fin des travaux, il est également recommandé de fixer les espaces réparés avec du ruban adhésif thermique. 

L’avantage de cette méthode est qu’il est facile d’enlever le coton au printemps et que la fenêtre ne perdra pas son apparence. L’isolation sera efficace en une saison, car de temps en temps, et sous l’influence de l’humidité, le coton s’agglomère et s’épaissit, il faudra donc reboucher les vides chaque année.

Éponge

L’isolation des vieilles fenêtres en bois peut être réalisée avec des morceaux d’éponge ordinaires ou avec un ruban de caoutchouc mousse spécial à base d’adhésif. En raison du grand nombre de fissures d’air dans les pores, ce matériau offre une bonne isolation thermique, mais ne protège pas contre le bruit de la rue.

Des morceaux d’éponge peuvent être pressés dans les interstices entre le cadre et la boîte, ou placés autour du cadre. Si nécessaire, l’isolation peut être enlevée très facilement.

Caoutchouc

L’installation d’un joint en caoutchouc peut durer plus d’un an. Et il peut isoler la fenêtre très rapidement. L’isolation thermique des fenêtres avec cette solution est une méthode d’isolation thermique rapide et fiable, mais également peu coûteuse.

L’arrêt du froid s’effectue sous la forme d’un tube dont une cavité se place à l’intérieur. L’avantage est que ce système se glisse dans le châssis. Le collage des joints n’est pas nécessaire ; c’est aussi un plus.

Silicone

La méthode de scellement du joint avec du mastic est plus fiable et plus durable que les premières astuces fournies. Toutefois, elle résout partiellement le problème de l’adhérence du verre au cadre. Mais c’est une méthode provisoire pour 1 à 2 saisons. Ensuite, la procédure doit être répétée.

Le mastic à l’atout de garantir que le mastic s’adapte parfaitement au cadre. Il est recommandé d’acheter un silicone de couleur neutre pour le travail. Le mastic doit être appliqué précisément avec la douille au plus près de la rainure. 

Pour l’imperméabilisation, un mastic spécial pour fenêtres convient. Ce matériau est flexible et adhère bien au bois, comme au verre. Ils sont placés à l’extérieur de la fenêtre à la jonction de la vitre avec le cadre. Avant d’utiliser une bande complète du mastic, vous devez appliquer lentement une couche uniforme en appuyant légèrement dessus. Le principal inconvénient de cette méthode est la destruction du mastic lorsqu’il gèle et la pâte peut fondre au soleil.

Mousse de polyuréthane

Pour une isolation universelle des fenêtres, préférez la mousse de polyuréthane. Elle peut être utilisée pour combler les fissures et les fuites de chaleur.

Pour exclure les entrées d’air sous le rebord de la fenêtre, il est nécessaire de nettoyer l’espace sous celui-ci. Montez ensuite la mousse dans le pistolet et soufflez-la dans la fente. Il ne faut pas oublier que la matière augmente plusieurs fois en taille. L’excès de mousse peut être facilement coupé avec un couteau après séchage.

Installer un film anti froid sur les vitres

Selon les fabricants, installer un film réfléchissant la chaleur peut réduire de 30 % l’entrée du froid à travers les carreaux. Il s’agit de coller directement un film isolant pour renforcer la fiabilité du vitrage.

Afin de protéger les fenêtres de cette manière pour l’hiver, la surface doit être nettoyée de la saleté et dégraissée, puis la feuille thermique doit être posée avec une marge de 2 cm de chaque côté pour l’ajuster. Collez-la sur toute la surface avec des mouvements de lissage. Si des plis se sont formés, ils peuvent être légèrement chauffés avec un sèche-cheveux pour être lissés avec une maroufle.

L’isolation thermique des fenêtres avec ce type de film protecteur réduit considérablement les pertes de chaleur, même si cela n’offre pas un aspect très esthétique.

S’il n’y a pas d’espace dans le cadre et que la chaleur s’échappe toujours de la pièce, le problème peut être la présence de ponts thermiques dans l’espace sous le seuil ou à l’intérieur des pentes. Dans ce cas, la réparation et l’isolation des fenêtres en bois seront nécessaires en même temps.

Lorsqu’elles sont écrasées, poreuses ou fissurées, elles doivent être remplacées par des neuves.

Remplacer les fenêtres

Fenêtre ancienne et vétuste

Dans le cas où toutes les activités ci-dessus n’apporteraient pas l’effet souhaité, il vous faudra malheureusement passer à une étape plus décisive : remplacer les fenêtres. 

Lors du choix de nouvelles fenêtres, vous devez avant tout vous concentrer sur leur fonctionnalité et vérifier tous les paramètres techniques, tels que l’isolation thermique. Les fenêtres ayant du triple vitrage, appartiennent au segment des fenêtres à économie d’énergie. C’est un argument important lors des comparatifs pour changer vos fenêtres. 

Le remplacement des fenêtres s’effectue à des températures positives. Uniquement en cas de remplacement dans des pièces chauffées, l’installation est possible à une température non inférieure à -10ºC. Toutefois, cela n’est pas recommandé. Un aspect important du remplacement est la sélection appropriée de la menuiserie de fenêtre. Les fenêtres en PVC de bonne qualité sont très durables et devraient vous tenir à l’abri pendant de nombreuses années. 

L’installation d’une fenêtre de taille standard ne devrait pas prendre plus de 3 heures (avec démontage de l’ancienne fenêtre, insertion d’une nouvelle et plâtrage).

(Visited 111 times, 1 visits today)