9:06 Lifestyle

Acier Damas – Un matériau à la technologie oubliée

lame acier damas

L’ Acier Damas est un matériau avec de très bonnes propriétés mécaniques. Il était utilisé au Moyen Âge pour la fabrication d’armes blanches.

Produit en Inde puis importé en Europe au Moyen Âge ; ce type d’acier présente des propriétés inhabituelles, dont la technologie de fabrication s’est perdue après le XVIIe siècle.

Pourtant en 2006, au cours d’étude Allemande sur sa qualité, des nanotubes y ont été trouvés. Cela peut donc expliquer son incroyable résistance et sa dureté. 

Origine de l’acier Damas

Les premières mentions de l’acier de Damas, également connu sous le nom de “ cimeterre ” ou “ wootz ”, remontent au VIème siècle après JC. Dans la littérature Arabe, il a été décrit comme un matériau durable avec des vagues plus sombres et plus claires à la surface dans des motifs fantastiques. Le nom “ acier de Damas ” vient de l’endroit où il était commercialisé ; c’est-à-dire Damas. Et le cimeterre lui-même était produit en Inde près d’Hyderabad à partir de minerais de fer locaux. 

sabre cimeterre

En effet, le nom vient de Damas en Syrie, à proximité duquel se trouvaient de nombreux ateliers produisant des épées et des sabres d’une qualité unique au Moyen Âge. Les armes blanches en acier de Damas ont été produites entre 900 et 1600 dans les pays musulmans ; notamment au Moyen-Orient.

Les Européens l’ont rencontré pour la première fois à la fin du XIe siècle lors de la première croisade ; probablement vers 1098, lorsque la Syrie a été conquise par les croisés.

Alors que les croisades battaient leur plein, des légendes commencèrent à se répandre parmi les chevaliers. Ces propos concernaient les sabres si puissants qu’ils ébréchaient les épées Européennes. Et leur tranchant était si redoutable qu’ils pouvaient couper une bougie sans la faire tomber du candélabre.

arme acier de damas syrie

La plupart de ces histoires peuvent bien sûr être placées parmi les contes ancestraux ; mais il faut tout de même garder à l’esprit qu’à cette époque nos ancêtres n’étaient pas arriérés en ce qui concerne le traitement de l’acier.

Malheureusement, les véritables raisons de la disparition de sa production au XVIIe siècle ne sont pas totalement connues. Bien que vous allez le voir dans la section suivante, les Européens y sont pour quelque chose…

Évolution de son existence

Des technologies pour améliorer la résistance et la flexibilité de l’acier sont répandues depuis longtemps des artisans en Europe. C’est ce qui fait l’objet principal de la production de damas martelé ; c’est-à-dire spécifiquement forgé pour offrir des qualité similaires au damas afin d’approcher son durcissement sélectif. 

Le procédé de fabrication de l’acier Damas était un secret qui n’a jamais été maîtrisé en Europe. Aucune description crédible de ce processus n’a survécu.

Néanmoins, les Européens ont été impressionnés par les propriétés du cimeterre. Les armes en acier de Damas étaient très populaires, du XVIe au XVIIe siècle, également en France. Les sabres cimeterre étaient principalement utilisés comme arme de potence. Cela s’explique en partie par leurs prix élevés et de la belle conception de la lame. 

knife damascus steel

La vieille hypothèse selon laquelle cet acier a été obtenu en frottant ensemble de nombreuses (300-1000 et plus) couches d’acier au carbone avec une dureté successivement croissante s’est avérée fausse.

Des expériences métallurgiques contemporaines (basées sur des études détaillées de la microstructure de cet acier) ; ont permis le développement d’un processus technologique conduisant à l’obtention d’un matériau aux propriétés très similaires à l’acier Damas original.

forge acier damas minerai

On ne sait pas exactement ce qui a causé le déclin de la production d’acier de Damas.

  • Une première théorie est que les maîtres artisans qui connaissaient le processus de fabrication ont emporté leur secret dans leur tombe et la recette a été perdue.
  • La deuxième hypothèse est beaucoup moins romantique, mais plus vraisemblable. Les gisements de minerai appropriés à partir desquels l’acier a été produit sont épuisés ; et sans eux, il était impossible de produire de l’acier.

Qualités d’un matériau unique

Si l’on veut s’attarder sur le phénomène des armes faites de ce matériau ; il faut d’abord expliquer quelques notions de base. Tout d’abord, il est nécessaire de répondre à la question de ce qu’est vraiment l’acier. 

matiere acier damas

C’est un alliage de fer et de carbone, ce dernier élément ayant une influence décisive sur la dureté du métal. Ainsi, avec une teneur en carbone inférieure à 0,5%, nous avons affaire à de la fonte cémentée ; tandis que dans la plage de 0,5 à 1,75%, nous obtenons un matériau avec un degré de dureté croissant. 

Le principal facteur déterminant la résistance de l’acier Damas est une carburation inégale ; et la présence de carbures de fer dans sa structure. De telles caractéristiques assurent sa dureté et sa flexibilité incroyables ; et en ont donc fait un matériau idéal pour divers types d’armes blanches.

Actuellement, les matériaux se rapprochant le plus de l’acier de Damas sont largement utilisés pour la production de couteaux de cuisine haut de gamme. Mais c’est un matériau qui, après traitement, n’atteint que des caractéristiques visuelles similaires ; bien qu’elles demeurent toujours inférieures à l’original en termes de force.

couteau acier damas

Lors de la production d’acier au carbone traditionnel, (qui est techniquement un alliage de carbone et de fer) ; ses propriétés mécaniques peuvent être modifiées en jouant sur la proportion de carbone. Généralement, lorsqu’environ 2% de carbone est présent dans l’alliage, l’acier résultant est dur mais cassant, avec peu de résistance à la flexion et difficile à travailler. L’acier contenant environ 0,5% de carbone est facilement forgé, pliable, mais mou. L’acier pour la production d’armes de mêlée doit être à la fois dur (pas de copeaux) ; souple (pour ne pas casser) ; et facilement forgé, afin de pouvoir lui donner la forme souhaitée.

Acier de Damas aujourd’hui

Pour des raisons inconnues, les méthodes de production de l’acier de Damas ont été oubliées vers 1600. Des tentatives ont été faites pour les recréer à divers endroits, mais sans succès.

Pour tenter d’en obtenir, des recherches des scientifiques sur la composition chimique et la technologie de production du wootz ont commencé dans la seconde moitié du XIXe siècle. Le matériau a été testé à l’acide ; à la traction et à la flexion. Puis il a été soumis à des températures extrêmement élevées. À la fin du XXe siècle, les scientifiques ont réussi à développer une méthode d’obtention d’acier avec des paramètres similaires à l’original

En 2006, des scientifiques Allemands ont découvert des nanotubes de carbone dans la structure de l’acier damassé. C’est probablement le résultat de nombreuses modifications chimiques de l’acier causées par des températures élevées et un traitement thermique spécifique. 

couteau acier damas

La présence de la structure des nanotubes dans le rouleau peut s’expliquer par son incroyable résistance et élasticité ; car ils sont beaucoup plus résistants à l’étirement que l’acier et le Kevlar. Ils ne se déchirent qu’à environ 40 % d’allongement.

De nos jours, les couteliers de Thiers tentent de fabriquer des couteaux en se rapprochant au plus près de leur qualité. De leur côté, les anciennes armes en acier de Damas sont la fierté de chaque musée en raison de leur existence rarissime. 

Il n’est donc pas étonnant que la technologie de transformation de l’acier, apparue au début du Moyen Âge, ait émerveillé les hommes au cours des siècles jusqu’à nos jours. Sa présence intrigue toujours de nombreux scientifiques dont sa composition fait l’objet de recherches sur le mode de sa fabrication. Enfin, offrir un couteau en acier de Damas est toujours un présent de qualité et saura ravir les amateurs de couteaux d’exceptions.

(Visited 366 times, 1 visits today)