horaires des marées

Écrit par 9:31 Sorties

Horaires des marées 2021 de la côte Atlantique

Les horaires de marées sont un élément essentiel de vos sorties sur le littoral Atlantique. Contrairement à la mer Méditerranée, l’Atlantique observe des va et vient de l’océan qui confère à ses territoires un charme singulier.

Il y a 2 marées montantes et 2 marées descendantes chaque jour. Soit 4 marées par cycle de 24 heures. En effet, les mouvements de l’océan se produisent de façon très régulière sur toute la façade. Toutes les 6 heures, l’eau oscille et dévoile des recoins terrestres parfois insoupçonnés. 

Avant de vous aventurer et de vous faire surprendre par une marée montante, prenez toujours soin de consulter les horaires des marées en fonction de la carte côte Atlantique.

Les marées descendantes font le bonheur des pêcheurs à pied mais aussi des ostréiculteurs et des mytiliculteurs qui proposent des fruits de mer d’une qualité exceptionnelle.

Et lorsque les coefficients sont hauts, la remontée de l’océan submerge les plages de superbes rouleaux (vagues) qui se forment à l’horizon. Elles font le bonheur des surfeurs et autres inconditionnels d’activités nautiques.

Bien entendu, ce phénomène terrestre s’exerce par une force gravitationnelle de l’eau, de la Lune et de la Terre qui provoque des oscillations constantes en fonction des rotations de notre planète.

Les villes sont classées du Nord au Sud :

  • Locquirec
  • Anse de Primel
  • Baie de Morlaix – Carantec
  • Roscoff
  • Brignogan-Plage
  • Aber Wrac’h
  • L’Aber Benoît
  • Portsall
  • L’Aber Ildut – Lanildut
  • Ile d’Ouessant (Baie de Lampaul)
  • Ile Molène
  • Le Conquet
  • Trez-Hir
  • Brest
  • Camaret-sur-Mer
  • Morgat
  • Douarnenez
  • Ile de Sein
  • Audierne
  • Penmarc’h / Saint Guénolé
  • Le Guilvinec
  • Lesconil
  • Loctudy
  • Benodet
  • Concarneau

Pour connaître les horaires des marées de ces villes et des ports de la Bretagne Ouest, renseignez votre choix dans le moteur de recherche de marée.info.

Horaires des marées du Finistère Sud

Les villes sont classées du Nord au Sud :

  • Penmarc’h / Saint Guénolé
  • Le Guilvinec
  • Lesconil
  • Loctudy
  • Benodet
  • Concarneau
  • Penfret (Iles de Glénan)
  • Port Manec’h
  • Le Pouldu
  • Lorient
  • Hennebont
  • Port-Louis (Locmalo)
  • Ile de Groix (Port-Tudy)
  • Etel
  • Quiberon (Port-Maria)
  • Belle-Ile (Le Palais)
  • Quiberon (Port-Haliguen)
  • La Trinite-sur-Mer
  • Auray (St-Goustan)
  • Locmariaquer
  • Arradon
  • Vannes
  • Saint-Armel (Le Passage)
  • Le Logeo
  • Port-Navalo
  • Port du Crouesty
  • Penerf
  • Tréhiguier
  • Hoëdic
  • Houat
  • Le Croisic
  • Le Pouliguen
  • Pornichet
  • Saint-Nazaire

Si l’une de ces zones vous concerne, rendez-vous sur la rubrique Finistère Sud de marée.info pour connaître les horaires des marées instantanément.

Horaires des marées de la côte Atlantique / Sud-Ouest

Les villes sont classées du Nord au Sud :

  • Le Croisic
  • Le Pouliguen
  • Pornichet
  • Saint-Nazaire
  • Pointe de Saint-Gildas
  • Pornic
  • Noirmoutier (L’Herbaudière)
  • Fromentine Bouée
  • Fromentine Port
  • Ile d’Yeu (Port-Joinville)
  • Saint-Gilles-Croix-de-Vie
  • Les Sables-d’Olonne
  • Ile de Ré (Saint-Martin)
  • La Rochelle-Pallice
  • Ile d’Aix
  • Saint-Denis d’Oléron
  • Ile d’Oléron (La Cotinière)
  • Pointe de Gatseau
  • Cordouan
  • Royan
  • Pointe de Grave (Port-Bloc)
  • Richards
  • Lamena
  • Pauillac
  • Bordeaux
  • Lacanau
  • Cap Ferret
  • Arcachon (Jetée d’Eyrac)
  • Biscarrosse
  • Mimizan
  • Vieux-Boucau
  • Boucau-Bayonne / Biarritz
  • Saint-Jean-de-Luz

Les horaires des marées de toute la façade Atlantique sont disponibles gratuitement et toute l’année dans la catégorie côte Atlantique sur marée.info.

pecher a pied
vague océan atlantique mouette

Pourquoi il y a des oscillations de l’eau (marées) dans l’océan Atlantique et pas en mer Méditerranée ?

On pense souvent à tort que les mers ne disposent pas de marées contrairement aux océans. Mais la réalité est tout autre. Toutes les masses d’eau de la planète subissent des mouvements naturels engendrés par la rotation du globe et des astres. Mais ils sont plus ou moins marqués en fonction de leur positionnement.

En effet,  il est important de commencer par analyser les enclaves océaniques.

De nombreuses mers sont bloquées par des plateaux continentaux qui jouent sur les rides médio-océaniques.

On peut citer notamment la mer Rouge, la mer Adriatique, la mer Noire ou encore la mer Méditerranée.

Puisque nous cherchons à démontrer pourquoi il y a des marées en Atlantique et pas en Méditerranée, prenons justement l’exemple de cette dernière.  

La mer Méditerranée est relativement petite avec sa superficie de 2,5 millions km² contre plus de 106 millions km² pour l’océan Atlantique.

Elle se trouve fermée par plusieurs continents depuis le détroit de Gibraltar à l’ouest aux entrées des Dardanelles et du Canal de Suez à l’est. Les côtes d’Europe du Sud, d’Afrique du Nord et d’Asie de l’Ouest se rejoignent par cette mer assez étroite. 

Ainsi, la masse d’eau de la Méditerranée ne dispose pas d’un environnement suffisamment vaste pour se déplacer lorsque la terre tourne sur un cycle de 24 heures 50 minutes et 28 secondes.

L’amplitude de la marée n’est donc pas aussi accentuée que le long des côtes de l’Atlantique et de la Manche. Les marées ne sont donc pas à proprement parler des déplacements d’eau. Elles sont en fait des différences de hauteur d’eau.

Où va l'eau de mer à marée basse ?

Bien souvent, on pense que les marées Terrestres oscillent comme dans un verre d’eau. Ce serait si simple d’analyser l’inclinaison d’un verre rempli d’eau. En le penchant, le niveau monte d’un côté et baisse de l’autre. Ainsi, on expliquerait qu’une marée haute à New York se traduirait par une marée basse sur le continent qui se situe en face, donc chez nous en France vers La Rochelle.

Mais cette explication du phénomène des marées serait bien trop facile. Notre planète est orchestrée par la puissance gravitationnelle et les effets lunaires.

En 1616, Galilée avait tenté d’expliquer ce mouvement marin en affirmant que c’était parce que la terre pivotait sur elle-même.

C’était déjà une avancée de reconnaître que la terre tournait, mais en revanche, ce n’est absolument pas ce mouvement qui engendre les marées

C’est environ un siècle plus tard que Newton a réussi à expliquer cette constance.

“La Terre maintient la Lune en orbite par sa force d’attraction.”

Newton

Newton justifie que les corps s’attirent et que c’est bien à la Lune et au Soleil que l’on doit les marées. Plus encore, il arrive à développer l’idée de coefficients. Si la Lune et la Terre se trouvent du même côté ou s’ils sont diamétralement opposés, il y aura marée hau­te

En revanche, s’ils sont situés à 90° l’un de l’au­tre, cela crée une marée basse. C’est donc l’amplitude de l’eau qui change et non sa place.

C’est pour cela que les heures et les coefficients peuvent être calculés plusieurs années à l’avance à une date et un endroit précis.

Sur la côte Atlantique Française, les horaires des marées peuvent diverger d’un endroit à l’autre. L’attraction ne sera pas nécessairement la même en Bretagne comme sur la côte Basque.

Comment fonctionnent les marées dans l’océan Atlantique ?

Les marées sont causées par la force d’attraction de la Lune.

Le Soleil et la Lune exercent une force d’attraction gravitationnelle sur les masses d’eau de la Terre, provoquant une oscillation rythmique de ces masses d’eau due à l’orbite de la Terre autour du Soleil et de la Lune autour de la Terre. Il y a donc des marées causées à la fois par le Soleil et la Lune.

La Lune, étant beaucoup plus proche de la Terre que le Soleil, est la principale cause des marées. Lorsque la Lune est juste au-dessus d’un point donné de la surface de la Terre, elle exerce une force d’attraction sur l’eau qui, par conséquent, s’élève au-dessus de son niveau normal. L’eau qui recouvre la partie de la Terre la plus éloignée de la Lune est également sujette à l’attraction.

Les marées hautes et basses alternent dans un cycle continu.

Les variations naturelles entre les niveaux de marée haute et basse sont appelées plage de marée. Dans la plupart des côtes du monde, il y a deux marées hautes et deux marées basses chaque jour lunaire, la durée moyenne d’un jour lunaire étant de 24 heures 50 minutes et 28 secondes. L’une des marées hautes est causée par la crête de marée directe et l’autre par la crête de marée opposée. 

En général, deux marées hautes ou basses successives ont presque la même hauteur. Cependant, dans certains endroits en dehors de l’océan Atlantique, ces hauteurs varient considérablement. Ce phénomène, connu sous le nom d’inégalité diurne. Il est encore mal compris aujourd’hui.

pleine lune (marée de printemps)

Pleine Lune (marée de printemps)

nouvelle lune (marée de printemps)

Nouvelle Lune (marée de printemps)

Quart de quartier (marée basse)

Quart de quartier (marée basse)

Dernier quartier (marées basses)

Dernier quartier (marées basses)

Qu’est-ce que l’on appelle grandes marées ?

Pendant les phases de pleine Lune et de nouvelle Lune, la Lune et le Soleil sont alignés

C’est alors que leurs effets s’additionnent. On les appelle marées de printemps ou scientifiquement marées de syzygie

Ainsi, les tableaux de  marées prennent d’un seul coup des indices très élevés au niveau des coefficients. Le coefficient de marée s’élève lorsque les deux étoiles s’alignent. Ces “grandes marées” sont très fréquentes au moment du Printemps (Mars en général), d’où leur nom.

Au cours de cette période, il existe une attraction très forte qui marque la faune et la flore océanique. Les scientifiques ont pu observer une augmentation avérée de l’activité des poissons lorsque les marées de printemps se produisent. 

Et c’est d’autant plus marqué lorsque les marées coïncident avec le lever ou le coucher du soleil. Ces journées sont donc des phases très propices à la pêche en mer.

Côté baignade, pour profiter en toute quiétude de ces hauteurs de marées, privilégiez les zones de plages surveillées par des maîtres nageurs sauveteurs. Au Pays Basque, les baïnes deviennent très intenses. Elles sont surtout dangereuses aux trois premières heures de la marée montante et aux trois dernières heures de la marée descendante.

Cependant, en phase descendante, les marées obtiennent un coefficient moins dense. Les phases du premier trimestre et du dernier quart de la Lune soustraient les effets. On les surnomme les marées de morte-eau.

Les mouvements sous-marins sont moindres et les variations des marées sont généralement moins propices à la pêche que les cycles de marée haute. Les marins-pêcheurs de la côte Atlantique en savent quelque chose et adaptent leurs rendements en fonction des données précieuses des horaires des marées.

(Visited 2 648 times, 7 visits today)