2:52 Déco & Maison

Le rotin – Meuble et déco à l’esprit bord de mer

chaises rotin en bord de mer

Le rotin est une plante faite de lianes particulièrement hautes. Ce qui lui confère de nombreux atouts pour décorer ou accessoiriser nos intérieurs comme nos extérieurs.

Parfaitement résistant à l’épreuve du temps, il inspire un côté farniente, une couleur douce et familière qu’on apprécie pour un style bord de mer.

Pour autant, il résulte d’un véritable art qui persiste à travers toutes les modes. Le rotin est une tige fibreuse qui sert au design d’une multitude de créations (chaise, lit, abat-jour, meuble…) Le tissage, comme l’assemblage d’une structure en rotin demande un savoir-faire que seuls les vanniers possèdent. 

Ses qualités exceptionnelles, certainement dues à sa croissance en milieu tropical, permettent à cette plante de recevoir divers traitements décoratifs tels que la teinture ou la lasure.

Rotin, tour d’horizon d’un matériau pas comme les autres !

rotin table
extérieur chaise rotin

Calamus Rotang

À l’origine, jaune clair pouvant tirer jusqu’au brun foncé

Le végétal se plaît dans les jungles tropicales denses entre chaleur et humidité

Le rotin du Pacific pousse dans les pays tropicaux de l’Asie du Sud-Est. (Indonésie, Malaisie, Philippines, Cambodge, Sri Lanka, Laos, Bangladesh et Vietnam). Certaines espèces peuvent aussi provenir d’Afrique équatoriale, d’Australie, d’Amérique du Sud et d’Inde.

Il est coupé à la machette depuis la cime des arbres. Puis il est pesé, trié et dépourvu de ses feuilles.

Selon les espèces, la plante se prête au tressage, au cannage, au laçage, à la peinture et au vernissage.

De quelle plante provient le rotin ?

Le mot Rotin est né en Malaisie où le terme Rotang est devenu Rattan puis Rotin. Cette plante appartient à la famille des palmiers grimpants, mais se rapproche du genre Calamus (du Grec Kálamos qui signifie roseau). Il en existe 13 types différents qui représentent près de 600 variétés dans le monde. Notons qu’à elle-seule, la catégorie de plantes Calamus rassemble près de 400 variétés.

Le rotin est une grande fibre végétale, pleine et flexible. Les palmiers rotins sont très communs en Malaisie. Il s’agit de cespiteux, c’est-à-dire que le rotin se forme sur une base touffue. 

Visuellement, il se reconnaît à ses lianes feuillues et longues de près de 2 mètres. Elles dissimulent de nombreuses épines qui lui servent de défense face aux herbivores qui se déplacent d’arbre en arbre.

Le palmier rotin est exploité sur un cycle d’environ 30 ans. Dès sa huitième année, il constitue une tige suffisamment robuste pour être coupée jusqu’à sa prochaine expansion.

palmier rotin

Quelle est la différence entre le rotin, l’osier et le bambou ?

Une distinction importante est à souligner entre le rotin, l’osier et le bambou

Les techniques employées pour travailler le rotin proviennent de celles utilisées pour l’osier. C’est pourquoi, on a souvent tendance à confondre ces deux espèces.

Alors que le bambou, bien qu’il s’apparente beaucoup à ces deux plantes, il possède une tenue bien différente. Seule la couleur les réunit.

Une canne de bambou est une tige cylindrique creuse, qui possède des nœuds constants dont la tenue est rigide.

Une canne d’osier est une tige de saule formée par une seule et unique fibre légèrement conique.

Alors qu’une canne de rotin est une tige pleine de forme cylindrique dont le diamètre est régulier.

L’osier est majoritairement utilisé pour les petits objets de vannerie. Il n’est pratiquement jamais employé dans la fabrication de gros éléments décoratifs comme peuvent le suggérer la densité des tiges de bambou ou de rotin.

Comment est préparé le matériau ?

Une fois qu’il est acheminé des jungles jusqu’au centre de tri, le végétal va devoir être transformé avant de pouvoir être utilisé pour créer du mobilier ou des habitations.

Certains villages le préparent encore artisanalement mais désormais ce sont des machines qui fendent, tranchent, filent et aplanissent le rotin. Cela permet de produire une fibre de qualité constante et un calibrage constant et obtenir de jolies lames.

Une fois qu’il est débarrassé de toutes ses fioritures, le matériau est placé dans un four à vapeur de quelques minutes à plus de 45 minutes en fonction de son épaisseur. À la sortie, les lames sont ramollies. Elles deviennent assez souple pour être travaillé rapidement. 

Des phases de tests sont réalisées pour assouplir la palme et la rendre bien flexible. En fonction des espèces et de son épaisseur, le rotin est alors sélectionné pour son usage futur.  Pour cela, il est plongé dans une eau très froide pour être fixé dans la position qui lui est attribuée.

vannerie rotin

Comment se travaille le rotin ?

L’avantage de ce végétal, c’est que toutes les parties de sa tige fibreuse peuvent être exploitées. (Moelle,  lames, éclisses (ligatures) de rotin…) 

Avant de pouvoir être tressé, peint ou canné, le rotin est taillé en morceaux ou disposé en rouleaux pour être vendu au mètre.

Les lanières du rotin que l’on nomme lames brutes sont ensuite aplaties pour permettre un tressage plat. Lorsqu’il est tressé, les fibres se lient entre elles et offre une résistance exemplaire pour le mobilier en rotin. 

Les lames de cette plante sont particulièrement prisées car elles contiennent très peu de nœuds. Elles permettent de réaliser de magnifiques chaises, des fauteuils avec un savoir-faire que la France détient depuis des siècles : Le cannage à la Française. Le cannage du rotin permet d’obtenir une souplesse et un confort, rarement égalés sur des assises ou des dossiers de chaise.

intérieur rotin chien
rotin tete de lit
table rotin

Quel est le meuble en rotin le plus répandu ?

Traditionnellement dans les petits villages Asiatiques, les fibres du rotin était travaillées pour fabriquer des nasses à poissons, des arbalètes ou des paniers

De nos jours, la moelle du rotin est couramment utilisée pour la vannerie fine. Elle sert à faire des petits objets artisanaux et de décoration style bord de mer (abat-jour, suspension, tableaux, statues, malle…) Les lanières aplaties servent à fabriquer des objets plus grossiers comme des meubles, des commodes ou des lits. En effet, ces lames sont propices au cannage des chaises mais aussi à la confection de mobilier qui trouvera sa place sur nos terrasses ou dans nos jardins.

Si le rotin est aujourd’hui célèbre, c’est également pour son design particulièrement populaire en France. Le fameux siège rotin “Pomare“, autrement appelé Fauteuil Emmanuelle à désacralisé le rotin dans les années 1970. 

Le fauteuil et le berceau en rotin pour bébé sont également très tendance dans les intérieurs cosy ou les maisons contemporaines. Ces meubles apportent de la douceur naturel et leurs formes arrondies sont agréables à l’oeil.

fauteuil emmanuelle en rotin

Comment entretenir ou peindre le rotin ?

Le rotin naturel ou teinté ne demande pas d’attention particulière. Il offre les mêmes intérêts qu’un bois brut. 

De la teinte au laquage, la qualité native de la plante lui permet d’absorber toutes sortes de teintes de peintures, de laques ou de vernis, sans s’altérer.

Le cœur de sa fibre pleine peut intégrer n’importe quelle application décorative et permet à votre mobilier de traverser tous les effets de modes.

Toutefois, si vous souhaitez conserver votre décoration en rotin dans son plus simple appareil (état brut), il est recommandé de la positionner dans votre intérieur

En revanche, si vous installez une table, des chaises, un meuble ou tout autre élément en bambou dans une véranda ou un jardin, préférez traiter vos lames de rotin.

Pour se faire, optez pour un vernis marin dont la résistance à l’humidité est incomparable. De plus, cet entretien annuel permettra à votre déco en rotin de conserver une teinte harmonieuse malgré les désagréments directs de la météo (pluie, vent, soleil).

(Visited 250 times, 1 visits today)