3:17 Food & Drink

Vin de Bordeaux et boissons typiques : Des produits légendaires !

vigne et vin de bordeaux

Ah, le vin de Bordeaux !…. Il faut dire que Bordeaux est l’une des régions évocatrices des vignobles par excellence. La production du vignoble Bordelais est composée à 80% de vins rouges. Des cépages remarquables aux arômes uniques sont vendus parmi les vins les plus chers du monde, faisant de Bordeaux une référence viticole à l’internationale.

La région vit au rythme de ces grappes de raisins formant LE grand vin de Bordeaux. Une fête du vin de Bordeaux et même une route des vins de Bordeaux a été mise en place pour créer une éco tourisme autour de l’œnologie comme le souligne le musée du vin situé en plein cœur de la ville.

Mais Bordeaux, ce n’est pas uniquement des grands vins et des grands crus… La ville et sa région regorgent de spécialités à boire que vous ne soupçonnez pas. Pour en savoir plus, cap sur le Sud-Ouest et la région Girondine.

Quel vin est produit dans la région viticole de Bordeaux ?

On ne les présente plus tant ils sont connus ! Toutefois, il est important de savoir que les vins de Bordeaux font partie des cépages les plus labélisés de France. AOC (Appellation d’Origine Contrôlée), AOP (Appellation d’Origine Protégée) et une IGP (Indication Géographique Protégée), viennent parfaire ce paysage viticole extraordinaire, et unique au monde.

Le vin blanc de Bordeaux

Présents en minorité, (20% de la production globale), le vin blanc sec de Bordeaux se distingue par un encépagement identique, contrairement aux vins liquoreux.

Le Sauternes (AOC) : Un cépage blanc pas comme les autres

Les vignobles portant l’appellation Sauternes AOC se situent sur la rive gauche de la Garonne, de part et d’autre de la rivière Ciron, au Sud de Bordeaux. Réputé pour être un excellent vin liquoreux, le Sauternes a longtemps été  un vin associé aux desserts. Mais son équilibre en bouche et ses sucs soulignent désormais avec brio les attraits du foie gras du Sud-Ouest.

Le Graves (AOC) : Un patrimoine Bordelais aux multiples cépages

Le terroir Bordelais de Graves regroupe des cépages viticoles aussi bien rouges que blancs. On peut notamment citer le Merlot, le Cabernet Sauvignon, le Cabernet Franc, le Sémillon et le Muscadelle. De Bordeaux à Langon, les Graves s’étendent sur une large bande de terre sableuse, bordées à l’Ouest et au Sud par une forêt de pins qui protège les vignes lors des grosses intempéries.  Ainsi le vin de Graves se distingue par des notes très aromatiques qui s’accompagnent d’épices torréfiées.

Le Sainte-Croix-du-Mont (AOC) : Le vignoble de l’Entre-deux-Mers

L’appellation viticole de Sainte-Croix-du-Mont forme avec le Cadillac et le Loupiac, un terroir certifié AOC produisant des vins blancs liquoreux. Il s’étend le long de la Garonne sur plus de 450 hectares avec une aire géographique très propice permettant aux vignes de s’épanouir au soleil. Les cépages dominant étant le Sémillon, le Sauvignon et le Muscadelle, ce vin blanc de Bordeaux est doux. En bouche, il est élégant et équilibré par une bonne acidité qui en fait l’allié idéal des plats de poissons.

vin blanc sec de bordeaux

Le vin rouge de Bordeaux

Avec près de 7 000 viticulteurs, 300 maisons de négoce et une centaine de courtiers en vin, la région de Bordeaux a une notoriété qui n’est plus à faire en matière de vins rouges.

Le Haut Médoc (AOC) : L’enclave du bon vin de Bordeaux

Souvent associés à un cru bourgeois, les vignobles du Haut-Médoc rassemblent les aires communales de Saint-Estèphe, Margaux, Moulis-en-Médoc, Listrac-Médoc, Pauillac et Saint-Julien. Les cépages dominants sont le Merlot et le Cabernet Sauvignon. Dans cette enclave située sur les bords de la Gironde, le climat est tempéré de type océanique. Les raisins mûrs avec des notes de cassis et selon les proportions de bois neuf, un arôme de d’épices torréfiées et de réglisse s’en dégagent.

Le Margaux (AOC – AOP) : L’élégance et la finesse du Nord Bordelais

Appartenant au vignoble du Médoc, les vignes Margalaises s’étendent à environ vingt-cinq kilomètres au Nord de Bordeaux; sur la rive gauche de la Gironde. Les cépages dominants (Cabernet Franc, Merlot et Cabernet Sauvignon) s’épanouissent sur un sol calcaire très vallonné séparé par de petits ruisseaux aidant au drainage. Sa belle complexité aromatique offre un caractère très harmonieux d’épices torréfiées. Le vin Margaux de Bordeaux souligne joliment les viandes blanches et rouges de notes fruitées (cerise, groseille).

Les vins de Château Lagrange : finesse et délicatesse

Partez à la découverte des grands crus classés du Médoc dans la plus belle région viticole du Bordelais avec le vignoble du Château Lagrange grand vin de Saint-Julien en Médoc.

Celui-ci vous propose en effet son vin rouge Saint Julien, grand cru offrant un arôme subtil où se marient cerises noires et cassis, le tout sur des notes subtilement épicées et fumées. Une saveur délicate qui, au fil des années, vous offre également des notes de réglisse et de cèdre. Le Saint-Julien de 2016 propose beaucoup de rondeur, une fraîcheur mentholée et une attaque riche pour une harmonie parfaite et une saveur subtile.

Le Saint-Julien de 2019 s’ouvre sur des arômes de griotte, le tout avec fraîcheur et onctuosité. L’attaque y est plus soyeuse bien que marquée par des tanins puissants.

Le château Lagrange propose également un haut médoc élaboré à la robe soyeuse et une senteur gourmande. L’attaque de ce haut médoc est franche et s’accompagne de touches épicées avec là encore un délicieux et subtil mélange d’arômes de cassis et de cerise. Le millésime de 2019 propose un haut médoc tout en harmonie avec volume et fraîcheur fruitée. Ce haut médoc de 2018 propose lui aussi beaucoup de fraîcheur dès l’attaque, tout en offrant une belle longueur à la fin de sa dégustation.

À la fois acidulé et élégant, ce haut médoc peut aussi se déguster avec une bouteille de 2016. Celle-ci sera plus marquée par davantage de brillance et d’intensité. On y appréciera des notes de girofle, mais aussi de menthol et de pain d’épices pour un vin au caractère renforcé, mais à l’attaque soyeuse. La fraîcheur reste au rendez-vous grâce à un succulent et doux mélange en bouche d’arômes de fruits rouges croquants et de noisettes grillées. L’année 2016 représente ainsi le millésime le plus complet de ce haut médoc du Château Lagrange.

Le Pauillac (AOC – AOP) : Un assemblage de délicats cépages

Entre les vignobles du Saint-Estèphe et du Saint-Julien se niche le Pauillac. L’appellation Pauillac possède une densité de 1250 hectares séparée en deux plateaux par le ruisseau du Gahet. La densité de plantation des pieds doit être d’au moins 7 000 pieds par hectare, variant les cépages. On dénombre toujours la présence du Cabernet Franc et du Cabernet Sauvignon, mais aussi du Merlot, du Carménère, du Côt et du Petit Verdot. Puissant, il s’accorde particulièrement bien avec des plats de viandes en sauce ou grillés.

Le Pessac-Léognan (AOC) : Le vignoble le plus ancien de la région

Situé sur le vignoble des Graves au Sud de Bordeaux, le Pessac-Léognan est produit autour des communes de Pessac et de Léognan depuis le Moyen-Âge. Ce terroir Bordelais fabrique plus de 80% de vins rouges sur les cépages de Merlot, de Cabernet Franc et de Cabernet Sauvignon. Sur plus de 1600 hectares, le Pessac-Léognan est le chef de file des 68 domaines et châteaux. Charpenté et élégant, ce vin rouge diffuse des notes de fruits cuits, secs, de cacao et de café, que les amateurs apprécient sur du gibier, des viandes grillées et du fromage. 

Le Pomerol (AOC) : Le berceau du célèbre Petrus

Sur une parcelle de quelques hectares de vignes située entre Libourne et Lalande-de-Pomerol naît un vin rouge qui jouit d’une belle notoriété. Le Pomerol est issu uniquement d’un cépage de Merlot. Son appellation d’origine s’étend en lisière du plateau de Saint-Émilion où les vignes sont abritées par un climat océanique assez chaud. Le Pomerol tire sa réputation pour sa rare complexité d’une grande finesse qui laisse une impression de velours et de sève en bouche.

Le Saint-Émilion grand cru (AOC) : LE grand vin de Bordeaux

La production du Saint-Émilion s ‘étend sur les 5 400 hectares du Libournais. Les vins de Saint-Émilion sont des vins d’assemblage de différents cépages. Les trois principaux étant le Merlot (60 % de l’encépagement), le Cabernet Franc (près de 30 %) et le Cabernet Sauvignon (environ 10 %). Avec leur robe grenat en vieillissant, les Saint-Emilion ont une belle structure, étayée par des tanins solides.

Le Saint-Estèphe (AOC) : Le caractère des cépages Bordelais

L’appellation contrôlée Saint-Estèphe est la plus septentrionale des appellations communales du vignoble du Médoc. La première vigne plantée sur ce territoire remonterait à l’époque Romaine, ce qui confère une belle notoriété au Saint-Estèphe. Ce vin rouge de Bordeaux aux reflets pourpres est assez puissant avec des tanins qui fondent en bouche. Il se marie merveilleusement bien avec les viandes et les grillades au barbecue.

Le Saint-julien (AOC – AOP) : Une charpente tannique exceptionnelle

Cloisonné au cœur du Médoc, ce vin rouge est une subdivision du vignoble de Bordeaux. Les vignes de Saint Julien se trouvent sur les communes de Cussac-Fort-Médoc, Saint-Laurent-Médoc et de Saint-Julien-Beychevelle. Son appellation comporte onze grands crus de Bordeaux classés offerts par le cépage dominant qu’est le Cabernet Sauvignon. Sa situation géographique centrale, dans les vallons, donne une aptitude remarquable de vieillissement au Saint-Julien.

vin rouge de bordeaux

Les boissons régionales de Gironde

L’origine de certaines boissons traditionnelles vont vous surprendre, d’autres sont très populaires, mais la Gironde nous cache finalement bien des secrets en matière de spécialités régionales

Le Cacolac : La boisson chocolatée préférée des petits et des grands !

Aussi surprenant que cela puisse paraître, le cacolac est bien une boisson Bordelaise ! Une boisson régionale qui a su s’imposer discrète parmi les grands noms des rayons de soda.

cacolac - spécialité de bordeaux à boire

Plus précisément, le cacolac est né à Léognan comme les célèbres vins du Pessac Léognan ! Mais elle, elle est sortie des fermes de vaches laitières Bordelaises.

C’est en 1954, après un séjour en Hollande où les laits aromatisés sont courants, que les deux propriétaires de ferme vont avoir l’idée de lancer une boisson chocolatée au lait frais. Une recette bien secrète permet de savourer un délicieux breuvage chocolaté chaud ou froid.

Très rapidement, le cacolac envahit tous les cafés et bars de Gironde.

Le succès est au rendez-vous et l’est toujours près de 70 ans plus tard !

La Fine de Bordeaux (IGP) : L’eau-de-vie au vin de Bordeaux

Créée au XIXe siècle, la fine est une eau de vie issue des vins blancs de Bordeaux. Elle est fabriquée à partir de trois cépages majoritaires dont le Colombard blanc, le Sémillon et l’Ugni blanc

fine de bordeaux - vin de bordeaux spécialité à boire

Pour être produite, la fine de Bordeaux doit impérativement être réalisée sur le territoire viticole Bordelais depuis l’obtention d’une IGP (Indication Géographique Protégée) en 2013. La distinction de la Fine Bordeaux comme véritable eau-de-vie d’Aquitaine a permis de revaloriser des cépages oubliés de la région Bordelaise. Cet aspect non négligeable a participé à la renommée du produit. La fine dessine une odeur fruitée une fois qu’elle a été distillée puis placée en fût de chêne durant plusieurs années.

Lorsqu’elle en sort, la robe de la fine de  Bordeaux est ambrée.  En bouche, sa puissance à la fois subtile atteint les 40° minimum. On distingue de généreux arômes de fruits, et de vanille mêlée à une discrète touche boisée. Un succulent digestif après un repas bien fourni !

Le Lillet : L’apéritif Bordelais par excellence

Spécialité Bordelaise depuis 1887, le Lillet est un vin apéritif très apprécié en Gironde, et désormais au niveau mondial !

lillet - apéritif de vin de bordeaux

Il est élaboré au Sud de Bordeaux, dans les chais de Podensac. Bien qu’il se décline en blanc, rosé ou rouge, la recette du Lillet reste toujours identique. 85% de vin, 15 % de liqueurs de fruits et du quinquina.

Les liqueurs de fruits sont obtenues par la longue macération d’écorces de fruits dont des oranges douces et des oranges amères. L’idée provient de valoriser le grand vin de Bordeaux et les fruits importés des Antilles. En effet, à l’époque, Bordeaux était le principal port français vers les îles du Golfe du Mexique.

Pour fabriquer le Lillet, les vins sont rigoureusement sélectionnés et les infusions de fruits sont testées avant d’être assemblées.

Rapidement, ses saveurs à la fois douces et corsées séduisent et font du Lillet un alcool Bordelais idéal pour les cocktails. Le Lillet Mojito, le Vesper… Ou tout simplement glacé avec quelques écorces d’agrumes.

La Marie Brizard : L’anisette préférée des Bordelais

À l’origine, la Marie Brizard est une anisette créée par Marie Brizard elle-même au XVIIIe siècle. Il s’agissait d’une liqueur à base d’anis vert, d’épices et de 10 plantes médicinales. À cette époque, Bordeaux est une ville de marins, où les navires négriers sillonnant les mers venaient accoster.

marie brizard anisette liqueur de bordeaux

Selon la légende, c’est en voulant soigner un  malheureux esclave noir errant sur le port que Marie Brizard aurait concocté cet élixir soignant toute sorte de maux.

Véritable miracle, son breuvage fait rapidement le tour des marins. Jean-Baptiste Roger son neveu, décide d’élaborer des bouteilles au nom de sa tante pour lui offrir une reconnaissance. L’anisette voit alors en succès immense grâce aux échanges maritimes à travers le monde.

Aujourd’hui, le secret de la liqueur Bordelaise mise au point reste bien gardé. Mais, la gamme Marie Brizard s’est bien étoffée. Elle compte plus de 80 liqueurs aromatisées et environ 50 sirops de fruits sans alcool. Une jolie façon de séduire le grand public.

Profitons-en pour rappeler que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. De ce fait, consommez avec modération !


Après une telle dégustation de vin de Bordeaux et de ses boissons traditionnelles, il est temps de passer à table ! La gastronomie Bordelaise à des secrets à vous dévoiler. Entre les spécialités de Bordeaux et les innovations gourmandes, le terroir Girondin regorge de plaisirs gustatifs à ne pas manquer  !

(Visited 869 times, 2 visits today)