8:01 Food & Drink

Comment reconnaître un bon champagne ?

comment reconnaitre un bon champagne

Reconnaître un bon champagne ne se fait pas uniquement à la dégustation, cela se passe aussi à la lecture de l’étiquette. 

Identifier une bonne bouteille de champagne est censée être plus simple qu’un vin car leur gamme est beaucoup moins vaste et les cépages permettant sa confection sont moins nombreux. Cependant, bien qu’il s’agisse évidemment d’une question de goût, il est pertinent de savoir reconnaître un bon champagne afin de servir de vos convives à la hauteur de ce vin effervescent qui fait la réputation de la France à l’international. 

Passons tout de suite en revue les 7 signes révélateurs d’un bon champagne afin que vous ne finissiez pas par gaspiller votre argent pour une bouteille bon marché.

1. Posséder la mention « champagne »

Croyez-le ou non, beaucoup de gens ne font pas la distinction entre un vin mousseux, un Prosecco, un Cava et un véritable champagne.

Le Champagne n’est fabriqué que dans un seul endroit dédié dans le monde, en France et dans sa région éponyme. En choisissant votre vin effervescent avec cette mention, vous vous assurez déjà qu’il a bien été élaboré dans le secteur car aucun autre endroit au monde ne peut légalement nommer une bouteille « Champagne » si la boisson n’a pas été cultivée, récoltée et embouteillée en Champagne.

2. S’assurer de la zone de production

Le pays d’origine et la commune d’élaboration font partie des indications incontestables pour reconnaître un bon champagne. L’appellation viticole du champagne est régie par un cahier des charges strictes dont le label français AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) ainsi que le label Européen AOP (Appellation d’Origine Protégée). Ces insignes vous indiquent clairement la provenance du vin et vous garantissent son origine légale. Généralement, les grandes maisons l’affichent fièrement.

origine champagne

Par ailleurs, pour que le champagne soit un vrai champagne, il faut que les raisins soient non seulement récoltés en Champagne, cent jours après l’éclosion des fleurs, mais il faut aussi que les grappes soient extraites sans abîmer les grains et que leur jus soit pressé assez rapidement pour que les pigments des pellicules n’aient pas le temps d’y pénétrer.

3. Connaître son type (brut, sec, doux…)

Selon la teneur en sucre ou de son dosage, il est possible de vérifier si un champagne conviendra correctement à votre palais. En effet, si vous aimez les vins habituellement liquoreux, ou à l’inverse, si vous aimez le côté sec d’un cépage, cette indication est clairement notée sur l’étiquette à l’avant comme à l’arrière. En connaissant les appellations « brut », « sec », ou encore « non dosé » qui caractérisent les champagnes, vous aurez moins de difficultés à distinguer une bouteille de champagne savoureuse et à votre goût. Le champagne brut n’a pas ou peu de sucres résiduels ajoutés (3 grammes maximum) alors que le doux peut en avoir jusqu’à 50.

4. Prêter attention aux particularités des cuvées (rosé, blanc de blanc…)

En plus des types de champagnes qui existent, il convient de regarder de plus près ce qui peut vous permettre de reconnaître un bon champagne. Les dénominations telles que :

Blanc de blancs, blanc de noirs, rosé… permettent de déterminer des assemblages propres à ce type de production iconique en France. Le champagne blanc de blancs est uniquement composé de raisins blancs à 100% Chardonnay ou parfois avec des cépages exclusivement limités au Petit Meslier, Arbane et Pinot blanc.

De son côté, le vin blanc de noirs est restreint à deux cépages de raisins noirs : le Pinot noir et le Pinot meunier.

Enfin, le champagne rosé Champenois autorise l’assemblage du vin rouge et du vin blanc.

5. Identifier le producteur

Sur une bonne bouteille de champagne une étiquette est apposée et doit permettre d’informer le consommateur sur tous les critères précédents mais elle doit aussi faire figurer des mentions obligatoires dont le volume d’alcool, la contenance de la bouteille, mais aussi deux déceler deux petites lettres qui indiquent le statut du producteur. Il y a 7 distinctions à connaître :

  • RM – Récoltant manipulant
  • NM – Négociant Manipulant
  • CM – Coopérative de Manipulation
  • MA – Marque d’Acheteur ou Marque Auxiliaire
  • RC – Récoltant Coopérateur
  • SR – Société de Récoltants
  • ND – Négociant Distributeur
marque champagne

Par ailleurs, choisir des maisons très connues ou une « grande marque » de champagne, vous garantira de bonnes normes dans la plupart des cas, car leurs exigences sont souvent élevées et elles doivent maintenir leur réputation médiatique. Des noms tels que Ruinart, Bollinger, Dom Pérignon, Krug, Taittinger et Perrier-Jouët sont des valeurs sûres. En fonction de vos préférences gustatives, vous pouvez explorer leurs gammes plus personnalisées telles que les millésimes et augmenter la qualité du vin effervescent que vous souhaitez consommer ou offrir

6. Lire l’année de production d’un millésime 

Si vous avez déjà la chance de tomber sur un champagne millésimé, vous êtes quasiment assurés d’avoir une bonne bouteille de ce vin effervescent entre les mains. Un champagne bénéficiant d’un millésime correspond à un grand champagne produit lors d’une année exceptionnelle et dont les grains proviennent uniquement de la récolte de cette même année.

En effet, la plupart des champagnes actuellement commercialisés sont le fruit d’un mélange de raisins pressés au cours de différentes années pour obtenir un équilibre parfait. Si un champagne possède un millésime, c’est que le viticulteur aura la possibilité de récolter des raisins d’une excellente qualité au cours d’une année pour produire un vin de qualité supérieure. Le vin d’un millésime aura généralement beaucoup plus de caractère et un goût unique qui, s’il vieillit, augmentera en complexité et en qualité. Le champagne millésimé sera généralement plus cher que le non millésimé et les prix seront croissant en fonction de sa durée de garde. 

7. Se fier aux récompenses

Lorsqu’un vigneron ou une maison reçoit une récompense pour une bouteille, un millésime ou une distinction qui lui permet d’être distingué parmi les autres, il peut être intéressant de s’y référer. Cette mention généralement apposée sous la forme d’une médaille dorée collée sur le verre ou d’une étiquette glissée au niveau du goulot permet de reconnaître un bon champagne sous les avis souvent aiguisés des sommeliers ou de fins connaisseurs.En revanche, prenez toujours soin de vérifier les autres caractéristiques de la bouteille dont celles mentionnées dans cet article pour vous assurer de sa provences et de ses qualités gustatives.