3:24 Food & Drink

Spécialités Bretonnes : Une gastronomie exquise à ne pas manquer !

bigoudene bretonne pour less spécialités de bretagne

Les spécialités Bretonnes reflètent une authentique terre gastronomique avec des recettes traditionnelles qui perdurent depuis des siècles. Première région productrice de lait, on la connait pour son excellent beurre (doux ou salé), sa crème, son lait cru et son fromage blanc… Des plats aux desserts, les Bretons, quand ils passent à table, c’est avec des produits du terroir succulents, et surtout remplis de générosité.

Faisant pleinement partie du patrimoine Français, ces mets ont été préservés par une transmission générationnelle qui à permis de conserver des spécialités culinaires qui enchantent encore chaque jour nos papilles et nos pupilles.
Après quelques haltes le long de la Côte Atlantique du Pays Basque, en passant par La Rochelle, Vendée, Bordeaux et Nantes ; cap sur les délices culinaires de Bretagne et toutes les gourmandises régionales à ne manquer sous aucun prétexte !

Les entrées Bretonnes pour ouvrir les festivités

Nous avons décidé de débuter ce voyage culinaire par les préparations qui vont vous mettre en appétit. Bien qu’elles soient peu nombreuses par rapport à la suite de la liste des spécialités locales, ces entrées n’en demeurent pas moins excellentes surtout lorsqu’on sait qu’il s’agit de charcuteries perpétrées depuis des siècles.

Les typiques rillettes de pâté Hénaff

paté hénaff de bretagne

Le pâté Hénaff, c’est l’une des plus belles aventures entrepreneuriales de Bretagne devenue une véritable institution des terres Bigoudènes. Cette petite conserve qui réunit les meilleurs morceaux du porc (filets et jambons) a été créée en 1915 par Jean Hénaff.

Elle permet aux gourmets de se délecter de délicieuses saveurs terrestres issues d’élevages porcins situés uniquement à proximité de Pouldreuzic (site du siège Hénaff).

Après 6 semaines de maturation en cave, les pâtés Hénaff sont prêts à être dégustés. Leur saveur inimitable dévoile un bouquet légèrement fumé sublimé par une faible teneur en graisses. 

Pour souligner un tel succès dorénavant centenaire, la ville de Pouldreuzic organise tous les ans une Garden Pâté devant le musée Hénaff. Une célébration que les locaux et fans Hénaff ne manqueraient pour rien au monde. Rendez-vous au cours de l’été pour vous plonger pleinement dans la culture Bretonne.

L’incroyable Andouille de Guémené

Comment passer à côté de cette authentique spécialité charcutière ? Il s’agit d’un mets ancestral né à Guémené-sur-Scorff dans le Morbihan. Depuis 1931, la famille Rivalan-Quidu fabrique l’andouille de Guémené selon un savoir-faire inchangé. En effet, la  tradition veut que les chaudins de porc (gros intestins accompagnés d’abats) soient enfilés les uns sur les autres pour former l’andouille. Une fois cuite, elle est fumée à chaud pour encore plus de gourmandise.

Bien que cette andouille puisse être consommée en plat pour agrémenté des galettes Bretonnes au sarrasin, ou juste poêlée, on vous l’a présente en entrée. Tranché en rondins, ou en fines lamelles, l’andouille de Guémené fait la joie des apéritifs, des plateaux de charcuteries et des soirées entre amis. Elle fait partie des spécialités Bretonnes incontournables !

Andouille de gueméné

Les succulentes conserves de poisson

Le poisson en Bretagne, c’est plus qu’une attraction, c’est un patrimoine. Les conserveries sont présentes sur le territoire depuis le XIXe siècle. En 1868, à Douarnenez (Finistère), leur nombre passe de sept à quinze en dix ans pour atteindre le nombre de 28 en 1880. Dans le même temps, du côté de Concarneau (Finistère) en 1876, déjà 18 conserveries s’étaient implantées le long du port.

De ne jours, ce savoir-faire est perpétué, faisant le charme des ports de la Cornouaille. Sardines, thon, maquereau… Et même crabe et homard sont de la partie. 

conserves sardines bretagne

Ensuite, chacun se pare de  saveurs rythmées au gré des spécialités régionales. Vous avez bien entendu la fameuse sardine à l’huile, mais aussi agrémentée de beurre de baratte, de sel marin, de poivre vert, d’épices… Ou encore arrosée de muscadet, et même de chouchen ! Goûter les conserves de poisson, c’est les adopter !

Les plats typiques du pays Bigouden

Prêt(e)s à passer à table ? Après ces quelques mises en bouche salées, il est temps de passer aux choses sérieuses. En bretagne, repartir le ventre vide ce n’est pas une coutume, ici on sait recevoir et surtout offrir un plaisir gustatif à chaque bouchée.

L’indétronable galette de blé noir à la saucisse

Vous comptez venir en Bretagne sans passer dans l’une des savoureuses crêperies que compte la région ? Grossière erreur ! La galette de blé noir est ancrée dans les traditions Bretonnes depuis le XIIIe siècle, lorsque la culture du Sarrasin a vu le jour.

Réalisée avec très peu d’ingrédients, la pâte de galette de sarrasin, c’est tout simplement de la farine, du sel et de l’eau ! Ensuite, c’est la garniture qui fait tout le différence !

Aujourd’hui, on connaît la galette de sarrasin sous des airs classiques avec une simple touche de beurre, sa fameuse saucisse, mais aussi complète (jambon, oeuf fromage), ou agrémentée de produits locaux absolument divins !Andouille, compotée d’oignons de Roscoff, aux noix de Saint-Jacques sur sa fondue de poireaux, ou encore avec un cœur de camembert coulant. Alors ? On vous défie d’y résister !

galette de blé noir bretagne

Le traditionnel Kig-ha-Farz 

Le Kig-ha-Farz était jadis considéré comme le plat dominical du pauvre. Son nom signifiant en « viande et farine » en Breton tire son origine du pays du Léon (Baie de Morlaix). Cette spécialité Bretonne ressemble quelque peu au pot-au-feu ou encore une potée avec son mélange de bœuf, de lard. Il inclut des légumes locaux qui cuisent lentement le temps de la messe. 

kig ha farz traditionnel de bretagne

Mais là où le kig-ha-farz se démarque, c’est par la présence d’une base de farine de farine de blé noir. Traditionnellement elle est utilisée pour imprégner le bouillon et la viande. La farine de blé noir intervient pour aromatiser le Kig-ha-Farz et conférer un délicieux goût de galette de sarrasin. 

Réalisé en belles quantités, le Kig-ha-Farz est un plat chaud et savoureux qui régalera les petits comme les grands au cours de plusieurs repas.

LE plat du terroir : le chotten

Le chotten est un mets très apprécié en Pays Bigouden. Pourtant il va en surprendre plus d’un, puisqu’il s’agit d’une demie tête de porc cuisinée jadis pendant la période des gras lorsque le pain doux était fabriqué avant le Carême. À l’origine, cette spécialité de Bretagne était donc réalisée lorsqu’un dans le four des boulangers pour faire rôtir la tête des cochons que les paysans abattaient pour l’occasion. 

chotten

De nos jours, cette spécialité charcutière ancestrale est encore présente dans les campagnes de Cornouailles et chez quelques artisans charcutiers aux alentours de Quimper. Lorsqu’il est cuisiné, le chotten est accompagné d’une compotée d’oignons caramélisés au beurre et d’une tranche de pain doux Bigouden sur laquelle une fine couche de beurre salée est tartinée.

La séduisante Cotriade

Méconnue, la Cotriade est pourtant un plat savamment ancré dans les traditions Bretonnes. Originaire du Finistère Sud, la cotriade est un mijoté de différents poissons locaux (congre, dorade, lieu, jaune, rouget…), de langoustines, de moules de bouchot, de pommes de terre, d’échalotes et d’ail.

cotriade de bretagne

À l’énoncé, on a l’impression que la cotriade s’apparente à une bouillabaisse Bretonne. Ce n’est pas totalement faux, cette marmite de poisson représente la plat des marins par excellence. 

À l’origine, la cotriade était offerte aux matelots avec les morceaux de poissons n’ont vendus à l’issue de la pêche. Le mélange des diverses variétés de poisson et de coquillages offre un bouquet inédit qu’on vous conseille vivement de tester en venant sur les terres Bretonnes.

La succulente roulade Sévigné

La roulade Sévigné figure parmi les spécialités bretonnes les plus raffinées, surtout lorsqu’on a déjà pu découvrir la générosité du Kig-ha-Farz, du chotten et de la Cotriade. Il s’agit d’une escalope de pintade entièrement désossée garnie d’une fricassée de champignons de paris, de pommes fruit (variété reinette) et de cerneaux de noix.

roulade sevigne

Il s’agit d’un plat typique de la ville de Vitré en Haute-Bretagne, qui s’est ensuite répandu sur l’ensemble du territoire faisant de cette gourmandise salée une véritable institution que vous ne devez pas manquer si vous prenez place à la table d’un restaurant Breton.

L’accompagnement traditionnel : Le coco de Paimpol

coco de paimpol

Parmi les spécialités Bretonnes, on ne pouvait passer à côté du coco de Paimpol depuis sa labellisation AOP (Appellation d’Origine Protégée). 

Effectivement, contrairement à toutes les autres, ce n’est pas un plat préparé, mais il s’agit d’un accompagnement authentique du territoire Breton.

Le coco est issu d’une variété de haricot cultivé en Bretagne depuis le XVIIIe siècle. Sa présence protégée dans la zone de Paimpol lui offre son nom de Coco de Paimpol depuis 2016.  Cette ville qui se situe dans le Nord-Ouest des Côtes-d’Armor représente le pôle économique central du coco. Il se produit en haricots frais, ou demi-secs. Vapeur ou cuisinés à la tomate, le coco de Paimpol est toujours extra !

Les irrésistibles desserts et gourmandises Bretonnes

Autant être prévenus d’office, ce n’est pas en venant déguster les spécialités Bretonnes que vous ferez un régime ! Le beurre est au centre de toutes les douceurs sucrées qui se comptent par dizaines sur le territoire Breton. Mais ce produit né ici parvient à rendre chaque pâtisserie incroyablement addictive dès la première bouchée.

L’incontournable crêpe au froment

La crêpe de froment est encore une des spécialités Bretonnes à ne pas manquer ! Faut-il encore la présenter tant elle est connue dans le monde entier ? Ce dessert sucré à la farine de froment est certainement l’emblème le plus pertinent lorsqu’on aborde les spécialités culinaires de Bretagne.  Simplement faites de farine de froment (T55), de l’ait, d’œufs, d’une pointe de sel et bien tendu de lait, beurre de baratte !

crepes froment bretagne


Pour les locaux, elle est sacrée lorsqu’elle est juste accompagnée de beurre salé, mais c’est sans compter sur leur incroyable caramel au beurre salé à la célèbre crêpe Suzette flambée au beurre caramélisé pour votre dessert. Miam ! De plus, si vous voulez en ramener, sachez que les crêpes peuvent se congeler. 😉

L’inconditionnel palet Breton

palet breton

Le palet Breton aussi appelé sablé Breton, est un petit biscuit sec traditionnel de la gastronomie Bretonne.

Réalisé avec du beurre salé de la région et quelques gousses de vanille, le palet Breton est l’un des rares gâteaux à bénéficier d’une IGP (Indication Géographique Protégée).

Pour les natifs de Bretagne, le sablé breton c’est un peu une madeleine de Proust ! L’odeur, la texture croustillante et le délicieux goût de beurre suffisent à vous faire voyager vers la terre des légendes.

À croquer nature, glisser dans votre café ou même dérivé pour réaliser des fonds de tartes… Le palet Breton à encore de beaux jours devant lui.

Le généreux Kouign Amann

S’il y a bien un produit typique de la région Bretagne : c’est le Kouign-Amann ! Originaire de Douarnenez, c’est Yves-René Scordia qui est le créateur de cette merveille. Il eut l’idée de prendre une base de pâte à pain pour la façonner comme une pâte feuilletée. 

Chaque couche pliée est généreusement beurrée, sucrée… Puis pliée inexorablement pour obtenir un gâteau à la fois crémeux et consistant.

kouign amann de bretagne

Le Kouign Amann, c’est un peu LE dessert dont on se lèche les doigts tant le beurre coule à la moindre bouchée. 

En format individuel ou familial, froid ou légèrement réchauffé, c’est tout le talent de la Bretagne qui sommeille dans une telle gourmandise culinaire !

Le délicieux gâteau Breton

Originaire de Lorient dans le Morbihan, le gâteau Breton s’apparente à une savoureuse galette faite de beurre, de sucre, de farine et d’œufs. Sa texture rappelle aisément les palets bretons bien que son croquant dévoile une moelleuse couche de beurre. Eh oui encore une fois, le beurre est à l’honneur pour notre plus grand plaisir !

gateau breton

Pour lui conférer une identité, le gâteau Breton est orné de croisillons sur le dessus offrant une fine couche feuilletée et craquante. 

Le gâteau Breton s’offre quotidiennement et se déguste au petit-déjeuner, en encas, ou en dessert  agrémenté de miel ou de confiture. Il arrive aussi aux locaux l’apprécient trempé dans du café pour ramollir sa texture et sucrer naturellement leur boisson chaude. Un vrai régal

Le célèbre quatre-quart

Comment quitter les terres Bigoudènes sans avoir évoqué, ni même goûté au célèbre quart-quart

Ce gâteau breton est particulièrement gourmand. Il tient son nom des quatre seuls ingrédients qui le composent. : À part égale, la farine, le beurre, le sucre et les œufs viennent chacun représenter un quart exact du gâteau.

Présenté comme un cake, la coutume veut que cette terre de marins inclut un beurre de baratte demi-sel. C’est ce qui apporte la touche secrète du savoir-faire Breton.

Cette recette authentique est aujourd’hui déclinée pour plaire à tous les palais : Pépites de chocolat, fruits confits, zestes de citron ou d’orange, gousse de vanille, jusqu’à la petite goutte de rhum… Le quatre-quart représente le gâteau idéal pour accompagner le quatre heure et votre petit café ou thé quotidien !

quatre quart de bretagne

Le fameux far Breton

On ne le présente pas, tant il s’agit d’une des spécialités Bretonnes la plus populaire depuis des millénaires. Le far Breton est une délicieuse recette de la gastronomie Bretonne ressemblant à un clafoutis. “Far” signifiant “farine” en Breton, induit une confection habituellement sucrée, mais qui a eu aussi un passé salé. 

far breton

En effet, traditionnellement, le far Breton est un gâteau de blé bouilli peu coûteux. Il fût un temps utilisé comme le pain pour agrémenter les tables.

Au fil du temps, les locaux ont choisi de d’aromatiser le far breton. Les œufs, la farine et le lait, ont laissé place au sucre, au fruits (raisin, pruneau, pommes…) Et même parfois au rhum

Poussant les frontières de la Bretagne, à présent, le far Breton se déguste nature, avec des pommes ou des pruneaux, aux quatre coins de l’hexagone.

Il est non sans rappelé le mendiant, cette délicieuse spécialité de Strasbourg et d’Alsace qui ressemble aussi au clafoutis.

Le biscuit craquelin Breton

Le craquelin connaît différentes versions, mais parmi les spécialités Bretonnes c’est surtout un incroyable petit pain soufflé qui s’apparente à une biscotte. Il n’y a pas mille recette de craquelin breton, la seule vraie manière d’y goûter c’est de s’assurer que l’échaudage c’est-à-dire le pochage de chaque gâteau est bien réalisé avant cuisson. Ce processus ancestral permet de faire éclater les grains d’amidon contenus dans le gluten, ce qui rend le gâteau plus digeste. 

craquelin breton

Par ailleurs, cette préparation offre au biscuit sa finition distinctive : des bords légèrement incurvés qui permettent d’être garni d’une multitude de gourmandises aussi bien salées que sucrées. Si vous ne les connaissez pas, il est temps d’y pallier ! Au petit-déjeuner, au déjeuner, au goûter ou au déjeuner ; ici c’est plus qu’une tradition, c’est une institution !

Le gourmand beignet de Trégnier

beignet de treguier

Cette recette traditionnelle bretonne tombe à point nommé pour les gourmands qui aiment les beignets mais qui n’ont pas de friteuse. Il faut dire que ce beignet à tout du nom mais presque rien de ce qu’il a l’habitude de dévoiler. Cette douceur originaire de la ville de Tréguier est en réalité un petit pain garni et poêlé de pommes Reinettes locales.

On oublie donc l’ajout de confiture ou de chocolat, ici on pense terroir et gourmandise puisque la compotée de fruit est souvent macérée dans du rhum pour offrir des notes exotiques absolument incroyables ! Pour la cuisson, cette sorte de beignet est donc revenu dans une généreuse quantité de beurre poêlé pour le faire caraméliser. Ensuite, les petites galettes sont disposées sur une plaque et enfournées afin de faire gonfler la pâte. Un régal ! Essayez, vous nous en direz des nouvelles 😉


Vous en voulez encore plus ? Partez plus au Sud en direction de Nantes et ses spécialités régionales.

Si après toutes ces spécialités Bretonnes une petite soif se fait sentir… Découvrez notre palmarès des meilleures boissons, cidre, lambig, hydromel… (alcoolisées ou non) et vins de Bretagne. Vous trouverez sûrement de quoi vous faire plaisir !